11/09/2017

Élise, Luca Tahtieazym

Présentation. Quatre murs ont été érigés autour d’elle par son geôlier. Tout ce que connaît Élise, elle le tire de ses nombreuses lectures.
Et l’épilogue est proche.
Voici l’histoire de celle qui voyageait avec les mots.

Elise.jpg

Mon avis. Une lecture qui tient en haleine...

C'est au hasard de mes pérégrinations "bloguesques" que j'ai découvert ce récit et je me le suis procuré illico presto. J'ai passé un très "bon" [si vous le lisez, vous comprendrez la nécessité des guillemets] moment en compagnie d’Élise.

Focus sur une petite fille qui, avec les moyens dont elle dispose, raconte sa captivité : elle n'a jamais connu autre chose que l'enfermement dans une espèce de grange qu'elle nomme le Refuge. Plusieurs fois par jour, une femme d'un certain âge, Mama Sim, vient la nourrir et vider le "seau d'aisance" ; celle-ci lui apprend à lire et écrire et lui apporte des livres qui constituent la seule source "d'évasion" de la petite. Elle reçoit aussi la visite régulière de son "papa". Elle a six ans lorsqu'elle commence à évoquer son existence.

C'est cette première partie que j'ai de loin préférée aux autres : l'auteur réussit le tour de force de se mettre dans la peau d'une enfant qui n'a jamais quitté cet espace clos et qui "découvre le monde", à partir des bribes d'informations qu'elle réussit à soutirer à Mama Sim dont le comportement souffle tantôt le chaud, tantôt le froid, et qui semble vouloir la protéger du "papa". Par petites touches, l'enfant finira pas comprendre de quoi, en dehors des brimades et des coups subis, elle doit être protégée...

Les livres sont une autre source, foisonnante celle-là, de renseignements, des livres qu'elle lit et relit inlassablement, savourant la musique des mots pour se forger des images, des idées et trouver en ces compagnons de papier un soutien indéfectible.

Les autres parties touchent, d'une manière ou d'une autre, au destin d'Élise, toujours en relation avec les romans mais impossible d'en dévoiler davantage sous peine d'en dire trop.

  "Le Comte de Monte-Cristo, c'est l'histoire d'une victime éperdue de liberté, un être qui a soif de vie et qui cherche envers et contre tout à se défaire de ses chaînes et à faire tomber les murs qui le retiennent prisonnier. Et quand on la lui ôte, cette liberté, il se venge.

   Il se venge."

 

Ce titre entre dans le challenge de la Licorne

challenge 4 licorne.jpg

11:27 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Un billet bien tentateur ...☺

Écrit par : Jacqueline | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Cela m'a l'air bien sombre. Y a-t-il un peu de lumière dans ce récit en dehors des livres ?

Écrit par : argali | 11/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ce livre m'est complètement inconnu, mais tu me tentes...
Bon dimanche.

Écrit par : Philippe D | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire