17/08/2017

The sun is also a star, Nicola Yoon

Présentation. Daniel, 18 ans, est fils de Coréens immigrés à New York. L'année prochaine, il intègrera certainement la prestigieuse Université de Harvard.

Natasha, 17 ans, est arrivée de la Jamaïque dix ans auparavant. Ce soir, elle quittera peut-être les États-Unis pour toujours.

Il croit à la poésie et à l'amour. Elle croit à la science et aux faits explicables.

Ils ont 12 heures pour se rencontrer, se connaître, et s'aimer. Au-delà des différences.

thesun.jpg

Mon avis. Un très bon moment de lecture...

Après avoir beaucoup apprécié Everything, everything, je craignais d'être déçue par ce roman ; il n'en fut rien.

J'ai pourtant eu un peu de mal à entrer dans le texte car les chapitres alternent le point de vue de Daniel et Natasha ; jusque-là, rien de dérangeant - cela devient même habituel dans les romans actuels - mais dans ce cas-ci, ce qui m'ennuyait, c'est que les chapitres du début sont très courts : autrement dit, impossible de "faire vraiment la connaissance" d'un des deux héros que déjà, l'on en arrivait à l'autre. Heureusement, la donne change très vite pour passer à "du plus consistant".

S'installe alors une vitesse de croisière qui alterne donc la vision de chacun, à laquelle s'ajoute, çà et là, le point de vue de l'un ou l'autre "intervenant extérieur", dans une perspective intéressante.

Indépendamment de la relation qui se noue, d'abord laborieusement, entre les deux jeunes gens, le récit met en évidence des problèmes relatifs aux préjugés, qu'ils soient liés à la culture ou à la perception  de l'autre : ainsi, il serait inimaginable pour la famille - coréenne "pur jus" - de Daniel que celui-ci sorte avec une Afro-Américaine. Natasha, quant à elle, rejette en bloc ce qui n'est pas analysable, mesurable, explicable ; de plus, la poésie est pour elle indigne d'intérêt, or Daniel passe son temps à écrire des poèmes dans un petit carnet noir. S'amorce parallèlement une réflexion sur le destin et ce qu'il peut éventuellement initier.

NATASHA

   "Les êtres humains ne sont pas des créatures raisonnables. Au lieu d'être gouvernés par la logique, nous sommes gouvernés par les émotions. Si c'était le contraire, les gens sur cette Terre seraient plus heureux. Par exemple, à cause d'un simple coup de téléphone, j'ai commencé à espérer un miracle.

   Je ne crois même pas en Dieu." [p. 65]

DANIEL

   "Un adolescent du coin prend une décision critiquable.

   Ma mère, qui est si pacifiste, me tuerait si elle savait ce que je viens de faire. J'ai décalé l'horaire de mon entretien. Pour une fille. Même pas une Coréenne, mais une Noire. Une fille noire que je ne connais pas vraiment, et qui peut-être ne m'apprécie même pas." [p. 153]

 

La relation entre les deux adolescents progresse par petites touches : si Daniel est presque conquis d'avance, il devra faire preuve d'ingéniosité et d'un humour délicieux pour briser les défenses de Natasha.

  NATASHA

   "Il trouve que mes cheveux sentent la pluie printanière. Je m'efforce de rester stoïque et indifférente. Je garde à l'esprit que je n'aime pas le langage poétique. Je n'aime pas la poésie. Je n'aime pas les gens qui aiment la poésie.

   Mais je ne suis pas morte au fond de moi pour autant." [p. 191]

DANIEL

  "Bien qu'elle me l'ait interdit, je la dévisage. J'adore la manière dont elle a l'air de ressentir les choses avec son corps tout entier. Et je me demande pourquoi une fille qui est si manifestement passionnée est si résolument opposée à la passion." [p. 204]

 

La question n'était pas de savoir s'ils allaient tomber amoureux, mais plutôt de voir ce qu'il allait advenir à la fin de la journée puisque la famille de Natasha va être expulsée. Prendre le parti de réussir à empêcher l'expulsion, c'eût été trop fleur bleue et les séparer en fin de journée, c'eût été bien triste. Je me demandais comment l'auteure allait s'en sortir et ma foi...

Traduction : Karine Suhard-Guié.

Titre VO : The sun is also a star (2016).

Merci aux éditions Bayard pour ce partenariat.

 

Ce titre entre dans le challenge "Jeunesse/Young Adult" (24/20).

challenge-jeunesseYA6.jpeg

17:05 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire