09/07/2017

16 ans, 2 étés, Aimee Friedman

Présentation. Summer est sur le point de quitter les États-Unis pour rejoindre son père en Provence le temps des vacances d'été. A l'aéroport, son téléphone portable sonne. Répondra ? Répondra pas ?

Deux possibilités, deux étés très différents. Et pourtant, Summer n'aura qu'une fois seize ans...

16ans.jpg

Mon avis. Une lecture bien agréable ; elle devrait plaire aux (grands) adolescents...

Le récit repose sur la réaction potentielle, oh combien banale,  de Summer : répondre, ou non, à l'appel qu'elle reçoit in extremis avant son embarquement pour la France, début juillet.

Les parents de la jeune fille sont divorcés et Summer vit aux États-Unis auprès de sa mère, tandis que son père réside à Paris et passe l'été en Provence. Malgré les évidentes réticences de sa maman, Summer a décidé d'accepter l'invitation de son père à le rejoindre dans le sud français.

  "Lui, c'est mon père, l'ennemi juré de ma mère. L'agacement qu'elle éprouve à son égard m'énerve. Oui, ils ont divorcé quand j'avais onze ans, une rupture nette et précise, comme un boucher qui tranche un morceau de viande. Papa est alors parti en Europe tandis que maman et moi sommes restées à Hudsonville, une ville banale de l’État de New York. Et oui, papa n'a été qu'une présence fantôme depuis, envoyant de temps en temps un mail ou appelant à l'occasion sur Skype. Il est revenu une fois à Hudsonville pour m'emmener prendre un rapide déjeuner ("Comment ça se passe à l'école ? Comme tu as grandi ! Faut que je file, mon cœur,") avant de s'évanouir de nouveau." [p. 20]

 

Le roman alterne ensuite les chapitres : ceux qui racontent l'enchaînement des événements si Summer répond au fameux appel téléphonique et ceux qui s'enchaînent si Summer ne prend pas l'appel. Je craignais de ne pouvoir entrer véritablement dans le récit à cause de cette manière d'envisager les choses : il n'en a rien été. J'ai apprécié découvrir les opportunités susceptibles d'être saisies par la jeune fille ainsi que les points de convergence entre les deux routes qui s'offrent à elle.

Un roman qui, l'air de rien, entrouvre les portes de la réflexion ; les apparences sont parfois trompeuses...

Traduction : Alison Jacquet-Robert.

Titre VO : Two Summers (2016).

Merci aux éditions Milan pour ce partenariat.

 

Ce titre entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (20/20) et "Comme à l'école" (vêtement).

challenge-jeunesseYA6.jpeg

challenge-co-ecole.gif

21:07 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Une façon particulière d'écrire qui pourrait me gêner...
Je voyais plutôt le livre en deux parties : l'une sans réponse au téléphone et l'autre avec... Pas un mélange des deux...

Écrit par : Philippe D | 11/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire