26/02/2017

La Lune avait bu, Florence Médina

Présentation. Plus rare que la Comète de Halley et totalement imprévisible, la Lune Andrinople est un phénomène astral méconnu. Une nuit, tandis qu’il erre dans les rues, Balthazar Borek est victime des rayons particulièrement féroces de cette lune exceptionnelle.

Misanthrope, esthète joufflu, gourmet érudit, Balthazar ne vit que pour et par la bonne chère. Le reste, et en particulier ses contemporains, ne l'intéresse guère. Or, suite à l’inlunation, il devient le jouet d'événements étranges, et parfois catastrophiques, qui bouleversent l'harmonie maniaque de sa vie bien réglée, le forcent à sortir de sa coquille, l’envoient valdinguer en terres inconnues : la diététique, l'entomologie, l'amour...

Lune-bu.jpg

Mon avis. Un (court) récit original, loufoque ; un ovni gastronomique...

Le "héros" se nomme Balthazar, prénom peu banal s'il en est, pour un personnage unique : Balthazar vit seul, fraie le moins possible avec ses (dis)semblables et est animé par une passion dévorante (!), à savoir la gastronomie. Le gourmet se voit contraint, sous l'action facétieuse de la Lune Andrinople, de trouver l'amour dans les trois mois sous peine de subir une étrange métamorphose...

"Pour conjurer le sort de ce réveil vaseux, il se prépara un petit déjeuner princier. Brioches et confitures maison, œufs brouillés à la truffe, mini-saucisses au curry, Darjeeling en provenance directe de chez Harrods, celui-là même que la Reine Mère sirotait tous les matins, son légendaire petit doigt pointé vers le ciel. Le tout servi sur porcelaine de Sèvres agrémentée de couverts en argent. Déguster un repas digne de ce nom dans une vaisselle en arcopal ou en plastique bariolé, fût-elle suédoise, eût été une hérésie."

 

Le lecteur est emmené par le bout du nez (!) dans le sillage de Balthazar qui se retrouve confronté à une réalité (?) qui va balayer ce qui, jusque-là, constituait son quotidien.

J'ai apprécié suivre les (més)aventures de ce héros, me demandant vers quel horizon il se laissait emporter ; à cet égard, j'ai été quelque peu déçue par la fin. En revanche, l'écriture est superbement travaillée : les mots sont judicieusement choisis et l'humour est présent tout au long du récit.

Merci à l'auteure pour cette découverte.

 

Ce titre entre dans les challenges "Objectif du mois" (en février, livre pour lequel on n'a pas encore lu d'avis sur la blogosphère), "Littérature de l'imaginaire" (7/24) et "de la Licorne".

objectifdumois.png

Challenge-imaginaire5.png

 challenge Licorne3.png

17:55 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

C'est un livre dont je n'avais jamais entendu parler (bon après c'est un peu le but du challenge ce mois-ci ^^)

Ça a l'air assez particulier et original en tout cas!

Écrit par : Xiouxiou | 27/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire