21/01/2017

Blue, Camille Pujol

Présentation. Blue n’est pas une adolescente comme les autres. À seulement 17 ans, elle dissimule un lourd secret qui l’a obligée à changer brutalement de vie, à déménager avec ses parents et son jeune frère, et à rester discrète pour ne pas attirer l’attention.

Mais ses mystérieux cheveux bleus captent inévitablement tous les regards et attisent la curiosité des élèves de son nouveau lycée. Et comment se fondre dans la masse alors que son ex violent refait surface et que Nathan, un jeune homme à la réputation sulfureuse, a décidé de la percer à jour ?

blue.jpg

Mon avis. Le contenant, oui ; le contenu, nettement moins...

J'ai d'emblée tiqué avec la 4e de couverture ("rester discrète pour ne pas attirer l'attention" en se teignant les cheveux en bleu ?) mais j'étais intriguée et je me suis dit que ce roman pourrait peut-être plaire à mes élèves ; je m'y suis donc lancée, grâce à ce partenariat avec les éditions Michel Lafon.

Blue débarque dans un nouveau lycée à Toulouse alors que l'année scolaire touche à sa fin ; constamment sur la défensive, elle semble ne pas vouloir frayer avec les autres lycéens.

Dès la première heure, elle tombe sur Nathan, le bad boy du bahut (belle allitération, n'est-ce pas ?) et... et... eh bien oui, tout est (déjà) dit, ou presque. Oh, bien sûr, les secrets de l'un et l'autre ne seront que progressivement dévoilés, mais quand même, l'histoire est cousue de fil blanc bleu.

Ce n'est pourtant pas à cause de cela que le bât m'a blessée : l'écriture est désespérante. J'avais l'impression de lire le premier jet d'une copie d'élève : phrases courtes, accumulation de faits lancés sur papier sans aucune recherche stylistique, dialogues peu vraisemblables à travers lesquels l'adjectif "lunatique" est poussé à la puissance 10 ("je le déteste, il m'exaspère, je veux l'étriper"... et à la ligne suivante "d'accord, je lui réponds en souriant"). S'ajoutent les clichés, les situations invraisemblables - y compris jusque dans des détails de la vie en lycée -, la vitesse phénoménale avec laquelle s'enchaînent les événements...

J'ai donc fini par faire quelques recherches sur l'auteure : hé bien voilà, j'avais "tout bon", elle est âgée de seize ans ; ceci explique cela... mais pas - ce n'est que mon avis - la publication.

Seul l'épilogue s'approche de ce que pourrait être la réalité ; j'ai en effet poursuivi ma lecture jusqu'à l'ultime page car - et c'est là le seul point positif pour moi - le récit se lit très vite.

Ce titre ne rejoindra pas ceux que je propose à mes élèves. CQFD.

 

Ce roman entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (8/20), "Un genre par mois" (jeunesse/YA pour janvier) et "Un mois = une illustration et/ou un thème" (dominante de bleu).

challenge-jeunesseYA6.jpeg

genremois3.jpg

1mois-illustration-theme.jpg

 

13:04 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Voilà un avis clair qui ne me donne pas du tout envie de découvrir ce livre! Merci pour cette chronique éclairante!

Merci pour ta participation à mon challenge. J'en profite pour te laisser le lien vers la nouvelle session.

http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/02/un-mois-une-illustration-etou-un-theme.html

Écrit par : angeselphie | 01/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire