27/11/2016

Tout n'est pas perdu, Wendy Walker

Présentation. Alan Forrester est psychiatre dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a fait l'objet d'un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une terrible agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.

Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Tout-pas-perdu.jpg

Mon avis. Un roman qui explore les méandres de l'être humain...

La narration du récit est pour le moins particulière : Alan Forrester est psychiatre et reçoit en consultation Jenny Kramer, une adolescente qui a été violemment agressée et a reçu un traitement destiné à effacer les souvenirs de cette agression. Il n'en demeure pas moins que la jeune fille souffre profondément, même si elle est incapable de mettre des images sur cette douleur.

  "Jenny a en effet survécu. Et c'est là que j'entre en scène." [p. 71]

Forrester ne voit qu'un seul moyen pour (tenter d') apaiser Jenny : lui faire recouvrer la mémoire. Pour ce faire, il procède par étape. Chaque pas accompli, directement par Jenny ou par l'intermédiaire de patients qui, d'une façon ou d'une autre, à un moment, ont (eu) un contact avec l'adolescente, lui permet de lever un coin du voile sur les circonstances du drame.

Si la première partie souffre selon moi certaines longueurs, la suite m'a totalement happée : c'est (im)patiemment que le lecteur attend que les parties du puzzle viennent s'imbriquer les unes dans les autres pour peindre une gigantesque toile aux nombreux détails.

J'ai beaucoup apprécié découvrir les points de vue des différents protagonistes relatés par l'intermédiaire de Forrester ; celui-ci manœuvre habilement afin de leur faire exprimer les non-dits, enfouis au plus profond d'eux, décortiquant chaque élément susceptible d'aider Jenny. Mais ne serait-il pas en train d'entrouvrir la boîte de Pandore ?

Traducteur : Fabrice Pointeau.

Titre VO : All is not forgotten (2016).

 

Ce livre est une "lecture supplémentaire" dans le challenge de la Licorne 3 (thriller - policier).

challenge Licorne3.png

 

20:05 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire