19/11/2016

Les Épées de glace, tome 2 : Le Châtiment de l'Empire/La Servante, Olivier Gay

Présentation. Le Boucher est vaincu. Prisonnier de l’Empereur, chaque heure qui passe le rapproche inexorablement de son exécution. Mais un empire est-il capable de détruire une légende ? Alors que Shani et Mahlin cherchent une solution désespérée pour sauver Rekk, certains au sein même du pouvoir pourraient voir quelque avantage à sa libération...

Aucun fer ni aucune blessure ne feront oublier sa vengeance au Boucher. Que l’Empire se prépare ; les épées de glace sont en marche.

Epees-glace-integrale.jpg

Mon avis. Il suffit de découvrir le recensement des lectures dans la colonne de droite de ce blog(ue) pour se rendre compte que "tout petit doucement", Olivier Gay est en train de rattraper Fabrice Colin [mon "champion", c'est Émile Zola, mais internet n'existait pas à cette (lointaine) époque]. Et cela devrait continuer car La Main de l'empereur ET Faux frère, vrai secret m'attendent déjà dans ma PAL...

J'avais beaucoup apprécié Le Sang sur la Lame et j'ai tout autant aimé cette suite qui commence exactement là où s'était terminé le premier opus : Rekk, alias le Boucher, a été blessé, capturé, et attend son exécution dans une des geôles impériales. Shani et Mahlin ont quant à eux réussi - grâce à l'aide du Boucher lui-même - à échapper aux gardes et à sauver leur peau en plongeant dans le Verdoyant...

Les deux jeunes gens n'ont plus qu'une idée en tête : tenter le tout pour le tout pour délivrer Rekk. La partie est pourtant loin d'être gagnée. Qu'à cela ne tienne, ils se/lui doivent de réussir ; l'aide de Laath, Darenn et Eleon - intéressé, cela va de soi - sera la bienvenue.

  "La montée était plus angoissante qu'elle l'avait imaginé. L'orage à l'extérieur rendait l'air humide et les marches glissantes. Des meurtrières à intervalles réguliers s'illuminaient à chaque éclair. Les torches fumaient et grésillaient lorsque l'eau s'infiltrait au gré des bourrasques. L'escalier tournait et tournait, s'enroulant comme un escargot à la coquille boueuse.

   Shani commençait à s'habituer à l'obscurité lorsque des bribes de dialogue descendirent vers elle, entrecoupées par le sifflement du vent." [p. 411 - intégrale]

 

Rekk entraînera ses "acolytes" dans une quête éperdue de vengeance, face à un adversaire de taille : Theorocle, le nouvel Empereur, falot, mais à la tête de bon nombre de soldats.  Le Boucher n'a cependant plus rien à perdre depuis la mort de Deria...

L'action, relatée par une plume toujours aussi savoureuse, est bel et bien au rendez-vous, les combats sont légion, le sang coule et Rekk demeure fidèle à lui-même : un personnage que l'on devrait théoriquement détester. Théoriquement.

Le caractère de Shani évolue, reléguant aux oubliettes la jeune servante effacée, face à un Mahlin souvent désorienté.

  "- Rekk, vous vouliez partir à l'assaut de l'Empire ? Alors allons-y ! S'il faut qu'il y ait une guerre, il y aura une guerre. Je veux voir Theorocle hurler. Je veux qu'il saigne. Je veux qu'il pleure. Je veux qu'il supplie. JE VEUX QU'IL MEURE !" [p. 509 - intégrale]

 

À noter la superbe illustration de couverture de l'intégrale (Bragelonne), réalisée par Magali Villeneuve.

Ce titre entre dans le challenge de la Licorne, 3 (Fantasy).

challenge Licorne3.png

 

17:49 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire