02/11/2016

NEED, Joelle Charbonneau

Présentation. Les adolescents du lycée de Nottawa se réunissent tous sur NEED, un nouveau réseau social promettant de répondre à tous leurs besoins sous couvert d'un total anonymat... quels que soient ces besoins et leurs conséquences, et à condition d'inviter six amis à le rejoindre. Kaylee demande un rein pour sauver la vie de son frère, mais le site réclame de dangereuses contreparties...

Need.jpg

Mon avis. Un très bon roman ; il devrait plaire à mes élèves...

J'avais pourtant une légère appréhension lorsque je me suis lancée dans cette lecture ; ayant tellement apprécié L'élite 1 - un coup de cœur d'ailleurs pour de nombreux élèves -, 2 et 3, de la même auteure, je craignais d'être déçue : ce ne fut nullement le cas, bien au contraire...

NEED commence avec l'évocation d'un réseau social tout neuf, dont le concept semble génial : les lycéens de Nottawa peuvent y demander ce dont ils ont besoin, même si le mot envie serait indéniablement plus approprié. Nate en parle à Kaylee et lui envoie un lien par courriel : pas vraiment tentée, l'adolescente s'y inscrit malgré tout.

En fait, Kaylee désire surtout faire plaisir au jeune homme, son meilleur ami, ou plus exactement le seul à proprement parler. Elle n'est en effet pas très populaire au lycée (litote !), contrairement à lui ; celui-ci ne l'a cependant jamais laissée tomber. Il la soutient envers et contre tout/tous et Dieu sait qu'elle a besoin de cette amitié : elle souffre du départ de son père ; elle souffre du "désamour" de sa mère qui ne vit que pour son frère, malade, en attente "urgente" d'une greffe de rein ; elle souffre également de son isolement au lycée, même si elle tente, par tous les moyens, de ne pas se l'avouer. Les épreuves ont l'ont fait grandir trop vite ; bien éloignée de la superficialité des jeunes de son âge qui demandent, sur NEED, le plus souvent de la technologie dernier cri, elle évoque un véritable besoin, à savoir un rein pour son frère.

Le nombre d'inscrits sur le réseau social ne cesse de gonfler mais si dans un premier temps, la contrepartie demandée aux nouveaux consistait à envoyer des invitations à un nombre précis de lycéens de Nottawa, les choses vont évoluer : l'adage ne dit-il pas que "l'on n'a rien sans rien" ?

  "Je clique sur l'écran. Le nombre de membres est monté à quatre cent vingt-quatre.

  - C'est bien ça le principe, non ? Il faut inviter des gens pour pouvoir lancer une demande ?

  - Non, je ne crois pas. Réfléchis. Le créateur du site veut que le lycée entier s'y inscrive. Il a placé la barre assez bas pour que tout le monde ait l'occasion de recevoir sa récompense. À mon avis, maintenant, il va demander autre chose, pas seulement l'envoi de quelques mails choisis dans ton carnet d'adresses.

  - Quoi ?

  - Aucune idée, mais on ne va pas tarder à le savoir." [p. 44]

 

  "Personne ne pourrait imaginer qu'il est capable de faire ce qu'il va faire." [p. 146]

 

Le récit relate principalement le point de vue de Kaylee qui porte un regard acéré sur le comportement de ses (dis)semblables, adultes ou adolescents, rappelant en cela la personnalité indépendante de Cia dans L'élite. Même si elle agace parfois, on ne peut que s'attacher à cette jeune fille qui se (dé)bat sur tous les fronts en même temps, alors que la tension est de plus en plus palpable et que surviennent des drames liés aux requêtes de plus en plus dangereuses de NEED. La machine s'emballe...

D'autres points de vue viennent compléter celui de Kaylee, certains ponctuels, d'autres récurrents, apportant ainsi un éclairage sur le comportement - reflet de notre société - des jeunes concernés ; la fin est excellente : on aimerait tellement que ce ne soit que de la fiction...

Traduction : Amélie Sarn.

Un grand merci aux éditions Milan pour ce partenariat.

 

Ce titre entre dans le challenge "Jeunesse/Young Adult" (1/20).

challenge-jeunesseYA6.jpeg

 

 

19:54 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Je note le titre car ton billet me donne très envie de lire ce roman .....:)

Écrit par : Jacqueline | 02/11/2016

Répondre à ce commentaire

Je me suis souvenue que j'avais "L'Elite" dans ma liseuse et je me suis lancée dans la lecture .....Je viens de terminer le premier tome et je vais directement commencer le second ..... J'adore !

Écrit par : Jacqueline | 05/11/2016

Répondre à ce commentaire

Tu comprends pourquoi il a beaucoup de succès auprès des élèves :-)

Écrit par : paikanne | 05/11/2016

Écrire un commentaire