13/09/2016

Le Rouge idéal, Jacques Côté

Présentation. Octobre 1979...
À Québec, une série d'événements sème la terreur : un message sanglant a été écrit sur un mur des corridors souterrains de l'Université Laval ; une chienne a été horriblement mutilée ; une main a été découverte plantée sur un piquet de clôture du collège Jésus-Marie avec, enroulé autour d'un doigt, un bout de papier portant les mots « Mes amours décomposés ».

Daniel Duval, lieutenant à la Sûreté du Québec, mène l'enquête, aidé, pour la première fois depuis l'affaire Hurtubise, de son coéquipier Louis Harel, maintenant cloué à un fauteuil roulant.

Mais pendant que les enquêteurs suivent toutes les pistes imaginables et que les spécialistes de l'Identité judiciaire tentent de faire parler le moindre indice, le meurtre sordide d'une jeune femme dans le cimetière de Sillery confirme leur pire crainte : un tueur fou est en liberté dans la ville et tout porte à croire qu'il est engagé dans une terrible spirale de violence !

rouge-ideal.jpg

Mon avis. Malgré une enquête intéressante, je suis restée trop à distance des personnages...

Juste quelques mots relatifs à cette lecture. Voici un bon moment déjà que j'avais envie de découvrir cet auteur mais même si j'ai apprécié me perdre dans les multiples ramifications des investigations du lieutenant Duval et de sa "fine équipe", j'ai moins aimé l'écriture que j'ai trouvée peu "travaillée" et parfois répétitive (l'expression "à la blague", par exemple, est vraiment récurrente).

En outre, il est difficile d'être proche des personnages, de quelque manière que ce soit, en raison d'un point de vue qui semble se vouloir complètement extérieur, à l'instar d'une "caméra objective".

Bref, nul regret d'avoir lu ce roman mais je reste malgré tout sur ma faim. Je lirai probablement un autre opus des enquêtes de Daniel Duval, histoire de confirmer ou d'infirmer cette première impression.

 

Ce titre entre dans  le challenge de la Licorne 3 (thriller - policier ; + de 400 p.).

challenge Licorne3.png

 

20:33 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire