04/09/2016

La Sirène, Camilla Läckberg

Présentation. Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s'avèrent vaines. Impossible de dire s'il est mort, s'il a été enlevé ou s'il s'est volontairement volatilisé.

Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L'affaire se complique lorsque la police découvre que l'une des proches connaissances de la victime, l'écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d'un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l'a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu'elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l'enquête de son côté.

À la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu'un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution.

La-sirene.jpg

Mon avis. Voici quelques années déjà que ce volume des enquêtes d'Erica a atterri dans ma PAL. Jusqu'à présent, j'ai apprécié les aventures de la jeune femme que je lis de manière tout à fait décousue au fil des opportunités : j'ai commencé avec le premier, La Princesse des glaces, poursuivi avec le troisième, Le Tailleur de pierre, et j'ai fait un nouveau bond dans le temps avec ce sixième volet.

J'ai de nouveau passé un bon moment à Fjällbacka alors que l'équipe de Patrik n'a pas l'ombre d'une piste relative à la disparition de Magnus Kjellner. Toutes les semaines, sa femme Cia vient s'enquérir des progrès éventuels de l'enquête et c'est la mort (!) dans l'âme que l'enquêteur doit la renvoyer chez elle sans avoir pu lui procurer le moindre espoir. En son for intérieur, il sait qu'il est presque impossible d'imaginer revoir un jour l'homme vivant. Et effectivement, le corps de Magnus réapparaît, figé sous la glace.

Erica, quant à elle, est censée se ménager puisqu'elle attend des jumeaux et arrive à terme ; elle a "coaché" Christian Thydell, un écrivain prometteur. Le "hic" : ce dernier reçoit depuis bien des mois des lettres de menace dont il ne semble pas se formaliser. Erica décide donc de mener "discrètement" (?) ses propres investigations.

Le récit - ponctué par des pages en italiques plongeant dans le passé - démarre très lentement, et il faut attendre un bon tiers du livre avant que ne retentisse le cliquetis des rouages de cette gigantesque machinerie qui prend peu à peu sa vitesse de croisière pour ensuite s'emballer.

Même si j'avais pressenti la vérité avant la fin, ce fut pour moi une agréable lecture.

Traduction : Lena Grumbach.

Titre VO : Sjöjungfrun (2008).

 

Ce titre entre dans le challenge de la Licorne 3 (thriller - policier ; + de 400 p. ; auteur féminin).

challenge Licorne3.png

15:08 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

J'ai lu les trois premiers romans de cette auteure puis je n'ai plus "suivi" ......J'ai son dernier dans ma pal ...... Une prochaine lecture ...:)

Écrit par : Jacqueline | 04/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je n'en ai lu qu'un jusqu'à présent. Je ne me souviens même plus du titre!
Bon weekend.

Écrit par : Philippe D | 09/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire