26/07/2016

La porte de la salle de bain, Sandrine Beau

Présentation. J'attendais mes seins avec impatience. C'est à partir des p'tits œufs au plat que tout s'est déglingué. Comme s'ils s'étaient passé le mot pour gâcher ma joie toute nouvelle. Ça a commencé dans le bus. C'est là que j'ai vu le regard des hommes changer. Enfin de certains hommes... Ceux-là, ils ne se gênaient pas pour me regarder. Ou plutôt pour me regarder directement dans les seins. Pas gênés ! Tranquilles. Je détestais ça.

portesdb.jpg

Mon avis. Un texte court mais percutant...

Ce récit relate l'histoire de Mia, une jeune adolescente qui attend avec impatience que son corps se transforme, autrement dit que ses seins poussent. Et le jour arrive où "ils" éclosent. Oh, pas grand-chose pour commencer mais le processus est enfin enclenché. A sa grande joie. De courte durée, pourtant...

Car Mia se rend vite compte que le regard de certains hommes change à son égard et ce dont elle se réjouissait devient bientôt un calvaire : le compagnon de sa mère, le "musicien" qui fait la moule dans le canapé pendant que sa mère s'esquinte au travail, commence à la "reluquer d'une drôle de manière". Insidieusement. Sûrement. Pire : il entre désormais dans la salle de bain pendant qu'elle se douche.

Le malaise s'installe. Puis le mal-être. La jeune fille lutte avec les moyens dont elle dispose : elle use et abuse de subterfuges pour (essayer de) ne plus se doucher chez elle quand sa maman travaille le soir. Elle hurle sa souffrance avec les yeux, mais sa maman ne la voit pas.

Ce sujet tabou est traité avec beaucoup de pudeur via le point de vue Mia qui perd peu à peu l'insouciance qui aurait dû rester sienne quelques années encore. J'ai juste trouvé que, de temps à autre, les réflexions censées être celles d'une très jeune fille sont davantage celles d'un adulte.

Ce titre entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (32/35) et "Comme à l'école" (personnage féminin).

jeunesse-young adult5.jpg

challenge-co-ecole.gif

21:29 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Rien que la lecture de ton billet m'a donné "mal au ventre" .....

Écrit par : Jacqueline | 26/07/2016

Répondre à ce commentaire

Le titre dit tout. J'avais à peu près deviné l'histoire...

Écrit par : Philippe D | 30/07/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire