29/06/2016

Le grenier des enfers, Une enquête de l'inspecteur Pendergast, Preston & Child

Présentation. Deux cadavres sauvagement mutilés repêchés dans les égouts de Manhattan. Des blessures à faire froid dans le dos qui n’ont été infligées ni par un homme, ni par un animal. Une vague d’assassinats sanglants qui décime les sans-abri. Tous les indices et témoignages permettent de dresser le portrait d’une créature mi-humaine, mi-mutante, aussi dangereuse qu’intelligente.

Alors qu’une psychose collective s’empare de la ville, policiers et scientifiques traquent la bête dans le New York souterrain, au sein d’un labyrinthe de stations de métro abandonnées, de tunnels et de galeries lugubres, jusqu’au "Grenier des Enfers", là où se cache l’ultime secret du monstre.

grenier-enfers.jpg

Mon avis. Un thriller qui a su me ferrer...

J'ai eu l'occasion de lire ce deuxième volet des "aventures de Pendergast" et je m'y suis volontiers immergée (verbe de circonstance !) même si je n'avais pas lu le précédent.

C'est grâce à un plongeur novice - Snow (!) - que deux cadavres "mal en point" (euphémisme) sont repêchés dans les égouts - Cloaca maxima - de Manhattan. Une des deux victimes est une jeune femme "de la haute" disparue deux mois auparavant, si bien qu'il est d'emblée indispensable de faire la lumière (!) sur cette sombre (!) affaire.

  "Même à travers sa combinaison étouffante, collante, l'eau lui fit une étrange sensation. Visqueuse, sirupeuse, elle ne lui bouillonna pas aux oreilles, ne lui fila pas entre les doigts.S'y enfoncer exigeait un effort. Il avait l'impression de nager dans de l'huile de vidange." [p. 15 - 17]

Le ton est donné.

Le groupe dont il a été question dans Relic - que je n'ai pas lu donc, si vous suivez - aura dès lors l'occasion de se retrouver : le lieutenant Vincent D'Agosta, le Docteur Margo Green, le journaliste Bill Smithback et, last [bien des pages se tournent avant qu'il n'apparaisse] but not least, l'inspecteur Aloysius Pendergast, du FBI ; des personnages attachants.

L'enquête s'avère ardue, dangereuse et extrêmement pointue (un peu trop pour moi) en matière de mutations ; elle emmènera les protagonistes dans un labyrinthe de galeries souterraines, là où se terrent ceux qui ne voient que très peu, voire jamais, la lumière du jour : SDF, marginaux, drogués, exclus... appelés "les taupes". Un monde à part qui risque de leur faire perdre la tête. Au sens propre (!) comme au figuré.

Claustrophobes s'abstenir...

Traduction : Philippe Loubat-Delranc.

Titre VO (1997) : Reliquary.

 

Ce titre entre dans le challenge de la Licorne 2 (thriller - policier pour cette session).

ChallengeLicorne2.png

21:04 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

J'ai bien aimé cette suite mais l'enquête est un peu trop similaire au premier tome pour ne pas voir venir la solution... C'est dommage mais j'ai les tomes suivants qui m'attendent dans ma PAL.

Écrit par : Riz-Deux-ZzZ | 30/06/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire