30/06/2016

Les loups chantants, Aurélie Wellenstein

Présentation. Yuri appartient à un clan d’éleveurs de rennes. Il vit dans un village entouré par un perpétuel blizzard. Il y a un an, son amour, Asya, a disparu dans la tempête, attirée par les hurlements hypnotiques des loups chantants. Bien que tout le monde la croie morte, le garçon espère qu’elle soit toujours en vie, quelque part, de l’autre côté du blizzard.

Un jour, la sœur de Yuri, Kira, contracte un mal étrange ; son corps se couvre de glace. Pour le chaman du clan, la jeune fille est maudite par le dieu de l’hiver ; elle est bannie, et condamnée à s’enfoncer seule dans le blizzard. Mais une amie, Anastasia, rejette farouchement ce verdict surnaturel. Selon elle, il s’agit d’une maladie soignable à la capitale, par la chirurgie.

Déterminés à tout tenter pour sauver Kira, Yuri et Anastasia prennent leurs traîneaux à chiens pour emmener la jeune malade à la capitale. Mais aussitôt partis à travers le blizzard, les loups les prennent en chasse.

loups-chantants.jpg

Mon avis. Une couverture magnifique qui ouvre la porte d'une écriture sublime...

J'ai beaucoup apprécié Le Roi des Fauves, d'Aurélie Wellenstein : je n'ai donc pas hésité à me lancer dans ce roman, d'autant que la superbe couverture - d'Aurélien Police - a d'emblée attiré mon regard. Je n'ai pas été déçue...

Mieux vaut se couvrir chaudement avant de commencer ce récit puisque le froid - le Froid, même - est prégnant ; à cet égard m'est revenue en mémoire l'atmosphère glaciale de l'excellent Combat d'hiver, de Jean-Claude Mourlevat.

Yuri ouvre le récit alors que la tempête se déchaîne et qu'il tente de ne pas se laisser submerger par le Blizzard ; apparaissent aussitôt des "personnages" très importants dans l'histoire : les loups. Ceux-ci, êtres enchantés et enchanteurs, sont animés par la volonté d'attirer l'adolescent dans leurs "filets" par le biais de leurs chants. Yuri essaie de résister, du mieux qu'il peut, entre autres grâce à la magie protectrice des Gardiens. Pourtant, depuis que son aimée, Asya, a été "emportée" par les loups un an auparavant, s'est immiscée en lui l'idée que s'abandonner à eux lui permettra peut-être de la rejoindre. Peut-être.

Rentré dans le camp, il découvre que sa sœur, Kira, est atteinte d'un mal pour le moins étrange : sa peau se couvre de glace, lentement mais sûrement. Le chaman décrète qu'il s'agit d'une malédiction de Korochun, le dieu souterrain des froids glaciaux : la jeune fille est bannie. Yuri n'envisage pas une seconde d'abandonner Kira ; il entame alors à ses côtés un périple éprouvant avec Anastasia, une amie qui les a persuadés que la guérison est possible.

Le livre relate ce voyage vers la capitale, sous des températures polaires : le trio attèle deux traîneaux ; Yuri pourra compter sur ses chiens, compagnons fidèles avec lesquels il entre en communion d'une manière particulière. Mais les loups chantants sont bien décidés à ne pas les laisser en paix durant cette course contre la montre/mort...

J'ai aimé la frontière floue entre songe et réalité, ainsi que le combat intérieur de Yuri raconté par la plume merveilleusement poétique de l'auteure...

  "Yuri s'avança autant qu'il l'osa dans le Blizzard. La tempête se déchaînait et les vents rugissaient à ses oreilles, le poussant en avant, en arrière, malmenant son manteau en peau de renne. Pour progresser dans cette furie blanche, il devait marcher pas à pas avec ses raquettes, courbé en deux, un bras replié sur la tête, mais même ainsi, les bourrasques lui coupaient la respiration et les flocons lui lapidaient le visage. Il finit par s'immobiliser, le souffle court, les cuisses et les bottes matelassées de neige." [p. 11]

  "Pourtant, il était bien placé pour savoir que parfois, le pire arrivait. Parfois, même les jeunes filles perdaient la vie. Même en bonne santé. Même à seize ans. L'Hiver les taillait en pièces." [p. 23]

  "Mais quand il arriva à Orion, son chien de tête, il hésita. Le malamute leva le museau vers lui. Yuri enroula les doigts dans sa douce fourrure. S'il le perdait, il mourrait de chagrin. Une boule lui obstrua la gorge. [...] Orion se jeta en avant. Les six huskies se ruèrent dans son sillage. La corde centrale se tendit avec un claquement sec. Le traîneau s'ébranla avant de glisser en souplesse sur la neige." [p. 50 - 51]

Couverture : Aurélien Police.

Un grand merci aux éditions Scrineo et à Livraddict pour ce partenariat.

 

Ce livre entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (27) ; "Littérature de l'imaginaire" (20) et "Un genre par mois" (jeunesse pour juin).

jeunesse-young adult5.jpg

challenge-imaginaire.jpg

genremois3.jpg

 

21:48 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Voilà le moment de faire baisser notre PAL ! Bonnes vacances !

Écrit par : Philippe D | 01/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.