25/06/2016

Rural noir, Benoît Minville

Présentation. Ados, Romain, Vlad, Julie et Christophe étaient inséparables, ils foulaient leur cambrousse dans l'insouciance.

Tout a changé cet été-là. Un drame, la fin de l'innocence.

Après dix ans d'absence, Romain revient dans sa Nièvre désertée, chamboulée par la crise, et découvre les différents chemins empruntés par ses amis.

Oscillant entre souvenirs de jeunesse tendres ou douloureux et plongée nerveuse dans une réalité sombre, Rural noir est la peinture d'une certaine campagne française. Un roman noir à la fois cruel et violent, mais aussi tendre et lumineux ; évoquant la culpabilité, l'amitié et la famille.

Dans la tradition du country noir américain, territoires ruraux et laissés-pour-compte côtoient ceux dont on parle peu au milieu d'une nature "préservée" – ou en friche.

rural-noir.jpg

Mon avis. Une belle lecture qui m'a cependant laissée un tantinet sur ma faim : j'aurais en effet bien volontiers cheminé encore un peu en compagnie des personnages...

Ce récit m'a d'emblée fait penser au film - que j'aime beaucoup - Stand by me, de Rob Reiner [je précise que je n'ai pas lu la nouvelle de Stephen King - Le corps - dont est tiré le film].

C'est une histoire d'amitié, une amitié profonde, sincère, indéfectible : celle qui unit Julie, Vlad, Romain et Christophe, chacun des garçons étant "plus ou moins" amoureux de la belle Julie. "L'innocence serait fauchée cet été-là", [p. 11] faisant littéralement "éclater le groupe".

Dix ans plus tard, Romain "revient au pays" et retrouve la petite bande ; mais de l'eau a coulé sous les ponts et chacun tente de s'en sortir du mieux (du moins mal ?) qu'il le peut alors que la région subit la crise de plein fouet.

Le récit alterne présent, raconté à la troisième personne, et passé, relaté à travers le regard de Romain, chaque chapitre relatif au passé venant éclairer d'un jour nouveau le présent. Ces allers et retours temporels ne nuisent pourtant en rien à la compréhension de l'histoire.

Si l'amitié est essentielle dans le roman, la ruralité, celle que l'on nomme communément "la France profonde", y occupe également une place fondamentale,  avec sa force et le caractère entier de ses acteurs, avec les difficultés liées au monde moderne, aussi.

 

  "Les vacances sont là, attendues avec plus de ferveur que le premier baiser que je traque depuis peu.

   Les vacances dans notre chez-nous ; un été à parcourir notre paradis tout vert. Un quotidien à réinventer. La vraie joie d'exister et de grandir ensemble.

Nous quatre.

   Je les regarde, mes potes, si fier de les connaître.

   On n'entend même pas l'eau qui dévale des nuages ni le tonnerre qu'on aura oublié demain matin, trop occupés à rire, accompagnés de nos quelques trésors pour honorer l'été : deux canettes de bière, piquées à mon père. Une clope aussi. Merde, presque quatorze ans après tout. Et de la bouffe, on a pillé nos frigos de tout ce qui est gras et peut se manger entre deux tranches de pain.

   Et cette musique envoûtante : quand ce ne sera plus AC/DC, y aura Black Sabbath ou Led Zep pour assurer le coup.

   Je les regarde mes potes :

   Chris, mon petit frère, les genoux esquintés par sa dernière gamelle à vélo, imite si mal Angus Young qu'on se pissera bientôt dessus, il se dandine et Vlad l'attire vers lui en passant son bras autour de son cou. Vlad, c'est mon meilleur pote. Il a déjà ouvert la deuxième bière. Il se marre, n'arrête pas de triturer sa boucle d'oreille. Julie l'a percée à l'épingle de nourrice." [p. 9 - 10]

 

Ce titre entre dans le challenge de la Licorne 2 [thriller - policier pour cette session].

ChallengeLicorne2.png

18:50 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Voilà un roman qui me semble pas mal du tout ......Des ingrédients qui m'attirent ....:)

Écrit par : Jacqueline | 25/06/2016

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de choses m'attirent dans ce roman, je me le note, merci pour ta chronique

Écrit par : Anthony | 26/06/2016

Répondre à ce commentaire

Merci de cette chronique Paikanne, je note, tu avances bien sur le challenge ! Merci de ta participation ;)

Écrit par : Licorne | 28/06/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire