05/05/2016

Louis le Galoup, 3 : Le Maître des Tours de Merle, de Jean-Luc Marcastel, illustrations de Jean-Mathias Xavier

Présentation : Les mâchoires du piège ont claqué à vide.

Louis et ses compagnons, avec l'aide de leurs nouveaux alliés, ont échappé de peu à Malemort et au Siblaire, les noirs barons du Vicomte de Marsac.

Mais on ne peut fuir indéfiniment. Il est temps pour Louis, s'il veut sauver ses amis et le royaume, de découvrir les secrets de ses origines, d'accepter sa double nature et de dompter sa bête intérieure.

Pour cela, il doit quitter Séverin et la Roussotte et se rendre, seul, dans une vallée sauvage où, austères et revêches, se dressent les ruines des Tours de Merle.

galoup3.jpg

Mon avis. J'ai réellement pris grand plaisir à retrouver l'univers des galoups - blancs ou noirs - ainsi que la langue colorée de Jean-Luc Marcastel et les superbes illustrations de Jean-Mathias Xavier.

Louis fait contre mauvaise fortune "meilleur cœur possible" : il n'a d'autre choix que de laisser - temporairement l'espère-t-il, sauf s'il passe de vie à trépas lors de cette dangereuse expédition - derrière lui Maistre Lebreton, dame Saniya, Séverin et la Roussotte. Direction les Tours de Merle, là où règne Maistre (galoup) Lionel de Roquevieille :

  "Les Tours de Merle sont tanière de galoup, jeune fille. Les lieux sont sauvages... C'est là villégiature pour un certain type de personne dont nous ne sommes pas. Louis, seul, y sera plus à l'aise. Nous ne ferions que le gêner." Il coula un regard vers le jeune homme, qui s'efforçait de se faire écorce pour mieux se confondre avec l'arbre. "Ce qu'il a à apprendre, il doit l'apprendre sans nous." [p. 14]

 

Et de découvertes, il en sera question pour Louis, à condition toutefois de réussir l'exploit de ne pas se faire occire d'emblée par le maître des lieux inhospitalier(s) - tant le maître que les lieux -. Cela risque de n'être guère chose aisée.

Ce tome m'a paru moins "jeunesse" que les précédents, peut-être en raison de la noirceur qui s'en dégage et des révélations fournies à Louis par Lionel de Roquevieille, personnage que j'ai beaucoup apprécié. J'ai aimé que soit soulevé un coin du voile (ténébreux) qui recouvre Malemort et j'attends de retrouver, pour la suite, la Dame de Rocamadour, ainsi que Matthieu, le jeune galoup noiraud. En revanche, le Siblaire et Marsac me font froid dans le dos.

J'ai de nouveau savouré les (jolies) tournures de phrase et le vocabulaire employés par le messire Marcastel même s'il m'est arrivé de trouver "longuettes" certaines descriptions. Je lirai bien évidemment la suite : le tome 4 se nomme La cité de pierre.

  "Avec une étrange tendresse, bourrue et triste tout à la fois, il chuchota aux ombres :

   "Tu lui ressembles tellement, mon pauvre garçon."

   Sans un mot de plus, il entraîna le jeune homme rompu par les couloirs de sa demeure.

   Il y faisait noir comme dans peu de fours. Aucune torche ne crachotait sa colère résineuse aux murs. L'obscurité, ici, était brutale, féroce, compacte. Pourtant, le seigneur des Tours traversa son logis sans une hésitation.

   Ses yeux, luisants comme seuls savent l'être ceux des bêtes chasseresses, perçaient le masque de la nuit sans coup férir.

   Quant  à ses pas, c'est à peine si un mulot les aurait entendus." [p. 61]

 

Ce tome s'achève avec un abondant dossier magnifiquement illustré intitulé Petit précis des terres d'oc à l'usage du voyageur ; il propose de nombreuses informations relatives aux personnages, aux lieux et Au réconfort du ventre.

 

Ce titre entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (21), "de la Licorne" (session 4), "Comme à l'école" (animal sur la couverture) et "Littérature de l'imaginaire" (16).

jeunesse-young adult5.jpg

ChallengeLicorne2.png

challenge-co-ecole.gif

challenge-imaginaire.jpg

15:28 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

J'ai vu Mr Marcastel au salon de Montaigu ... j'ai hésité, hésité à prendre le tome 1 de cette série ... Bah je me dis que j'aurai mieux fait de craquer ! Tu donnes envie ; ) ! C'est partie remise ! Merci Paikanne pour le challenge ;)

Écrit par : Licorne | 06/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire