10/04/2016

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles, Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

Présentation. États-Unis, années 1940. Glory, enceinte et déjà mère d'un petit garçon, souffre de l'absence de son mari, parti au front, de l'autre côté de l'Atlantique. À des centaines de kilomètres d'elle, Rita, femme et mère de soldat également, n'a pour compagnie que la fiancée de son fils.
Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. Les angoisses, l'attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets plus intimes et les recettes de cuisine. Les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve son chemin. 

recettes-bonheur.jpg

Mon avis. Une lecture très agréable : merci, Aurélie...

J'ai beaucoup apprécié ce récit épistolaire qui relate la correspondance entretenue de 1943 à 1946 entre deux Américaines directement touchées par la guerre.

Gloria, alias Glory, a vingt-trois ans et vit à Rockport (Massachusetts) avec son fils de deux ans, Robbie Jr ; elle est enceinte de sept mois et son mari, Robert, est au front.

Marguerite, alias Rita, a quant à elle une quarantaine d'années et vit à Iowa City ; son mari Sal et son fils Toby sont eux aussi au front.

La correspondance commence alors que Glory a décidé, à l'initiative du Club des femmes de Rockport, "d'écrire à une parfaite inconnue qui n'aura peut-être ni le temps ni l'envie de lui répondre" [p. 9]. Le hasard lui a fait tirer au sort "Sorcière aux mains vertes" : elle envoie ainsi sa première lettre à Rita. Celle-ci lui répond et s'ensuit un échange de courrier qui durera trois ans. Trois longues années placées sous le sceau du conflit mondial, chacune attendant que la paix se profile à l'horizon et que le(s) soldat(s) réintègre(nt) le domicile.

Par petites touches, Glory et Rita se confient l'une à l'autre : les relations (parfois tendues) avec les voisins ; les amitiés (parfois amoureuses) nouées ; l(e)'(dés)espoir dans l'attente du retour de l'être aimé ; les recettes de cuisine et les expériences (de vie) échangées ; les conseils de jardinage prodigués par Rita à Glory ; les petites et grandes souffrances qui constituent le quotidien de chacune.

Une histoire d'amitié qui, à certains moments, m'a fait songer à Beignets de tomates vertes, de Fannie Flagg. 

Et un jour, peut-être, la rencontre ? Qui sait ?

 

16 mai 1943

ROCKPORT, MASSACHUSETTS

Chère Rita,

   Deux lettres de vous en une même journée ! Elles sont si douces au creux de ma main. Quelle sensation agréable, au milieu du vide et de la fragilité qui m'entourent. En vérité, je me surprends à guetter vos lettres en retenant mon souffle. Elles sont devenues comme des talismans. [p. 46]

 

Traduction : Nathalie Perrony.

Titre VO : I'll be seeing you (2013).

16:31 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Je viens de le terminer .... et j'ai vraiment passé un joli moment de lecture .....avec ces deux amies "de plume" ...:)

Écrit par : Jacqueline | 31/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire