10/01/2016

Praërie, 2 : Le secret des Haoms, Jean-Luc Marcastel

Présentation. Le lieutenant Vincent Marty réussira-t-il à quitter le monde impitoyable de Praërie ?

Là, parmi ces descendants d’humains miniaturisés par erreur voici plus de vingt ans, il a trouvé des alliés en la personne de Lo'Hiss, redoutable chasseur, d’une étrange fille-guêpe et de Séfan, une jeune Sink aussi surprenante qu’attachante. Avec leur aide, il est parti à la recherche du laboratoire où se trouve le protocole qui lui permettra de retrouver sa taille d’origine.

Mais la Vertjungle est féroce et sans pitié pour qui ne connaît pas ses secrets… car le moindre ruisseau y devient un fleuve infranchissable hanté par des créatures redoutables, les insectes !

Pourtant, ici comme ailleurs, le plus terrible des prédateurs n’est pas toujours celui que l’on croit…

Praërie - Les vrais monstres sont sous nos pieds…

praerie2.jpg

Mon avis. J'avais déjà beaucoup apprécié le premier tome de Praërie, Le monde des Sinks ; j'ai davantage encore aimé ce deuxième opus.

Prêts à vous miniaturiser l'espace de quelques heures et à vous retrouver, infi(nissi)me, face aux carapattes de la Vertjungle ? Allons-y, mais que vos sens demeurent constamment aux aguets si vous ne souhaitez pas devenir une friandise pour insectes...

Le récit commence exactement là où s'était terminé le précédent : les quatre protagonistes pensent avoir retrouvé l'hélicoptère de Vincent mais il s'avère que ce n'est pas le cas. D'emblée commence une course effrénée alors que le petit (!) groupe composé de Vincent, Séfan, Lo'Hiss et la Fillvolmort deviennent des mets de choix pour les Grouillepinces, alias les fourmis, toutes mandibules dehors, cisaillant l'air en une espèce de répétition avant la "t/fournée générale".

Ce n'est que le début de leurs (més)aventures face aux monstres démesurés de Praërie, contées de main de maître(-poète) par Jean-Luc Marcastel, d'un combat mémorable contre une (gigantesque) ventrecroche (araignée) à la confrontation avec les filles-guêpes, Amazones corsetées de noir et or, en passant par un affrontement avec une (énorme) grouillecroche (scolopendre).

Et chaque fois qu'un combat s'engage, le sablier du temps s'écoule : si le groupe n'a pas retrouvé l'hélicoptère endéans quelques heures, il leur sera définitivement impossible de rejoindre Gradmonde.

  "Là, patiente, vigilante, guettait la maîtresse des lieux.

   Un frisson de terreur avait traversé Vincent.

   Deux de ses pattes, longues et puissantes, segmentées et velues d'une broussaille agressive, dépassaient hors de son antre.

   Elle attendait.

   Malgré ses jumelles dotées d'un filtre amplificateur, il ne distinguait d'Elle que quelques fragments, un reflet par-ci, égaré sur une portion de crâne énorme, un éclat par-là, luisant, agressif... celui du soleil se compromettant sur deux crochets que Vincent devinait presque aussi longs que lui.

   Un rien plus haut, huit points noirs, des petits et des grands, se détachaient de quelque masse plus sombre, infiniment plus imposante, repliée dans cet espace trop exigu pour elle...

   Cette ombre, c'était celle qui se tapissait au fond de ses cauchemars d'enfant, celle qui le guettait sous son lit, quand, tellement terrifié qu'il ne pouvait plus bouger, il attendait qu'une de ses pattes vienne se poser sur ses couvertures, puis une deuxième, tractant le corps boursouflé de venin jusqu'à lui, pour enfin le mordre, le paralyser et le vampiriser.

   Ces huit fragments de ténèbres pures, sans partage, qui n'offraient rien, mais absorbaient tout, fenêtres ouvertes sur le néant, la mort, il lui sembla un instant qu'ils le fixaient, le consommaient déjà." [p. 66]

 

J'ai vibré (!) avec les héros, et adoré la manière dont chacun apprivoise ses compagnons, osant par là même se rendre vulnérable afin de découvrir l'autre dans sa différence... [Et pour l'anecdote, je me suis même surprise à observer une araignée qui avait élu domicile dans la maison, imaginant les Sinks face à elle...]

 

Ce livre entre dans les challenges de la Licorne 2 ; "Jeunesse/Young Adult" (8) et "Littérature de l'imaginaire" (5).

ChallengeLicorne2.png

jeunesse-young adult5.jpg

challenge-imaginaire.jpg

 

21:33 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Jamais rien lu de cet auteur, mais ta chronique me donne envie de le découvrir ! Merci Paikanne !

Écrit par : Licorne | 11/01/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire