06/11/2015

Les neuf cercles, R. J. Ellory

Présentation. 1974. De retour du Vietnam, John Gaines a accepté le poste de shérif de Whytesburg, Mississippi. Une petite ville tranquille jusqu’au jour où l’on découvre, enterré sur les berges de la rivière, le cadavre d’une adolescente.

La surprise est de taille : celle-ci n’est autre que Nancy Denton, une jeune fille mystérieusement disparue vingt ans plus tôt, dont le corps a été préservé par la boue. L’autopsie révèle que son cœur a disparu, remplacé par un panier contenant la dépouille d’un serpent.

Traumatisé par le Vietnam, cette guerre atroce dont "seuls les morts ont vu la fin", John doit à nouveau faire face à l’horreur. Il va ainsi repartir au combat, un combat singulier, cette fois, tant il est vrai qu’un seul corps peut être plus perturbant encore que des centaines.

Un combat mené pour une adolescente assassinée et une mère de famille déchirée, un combat contre les secrets et les vérités cachées de sa petite ville tranquille. Si mener une enquête vingt ans après le crime semble une entreprise périlleuse, cela n’est rien à côté de ce qui attend John : une nouvelle traversée des neuf cercles de l’enfer.

neuf-cercles.jpgMon avis.  J'ai découvert Ellory il y a peu, lors du challenge de Léa consacré à l'auteur ; c'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai gagné Les neuf cercles. Je peux dire maintenant avec certitude que je continuerai mon exploration de l'univers d'Ellory : j'ai en effet beaucoup apprécié ce roman, même si Seul le silence me paraît "un cran au-dessus".

Inutile de vous ruer sur ce récit si vous attendez de l'action, de l'action et encore de l'action : vous serez sans nul doute déçu car, derrière l'enquête, c'est la psychologie des personnages qui donne le ton à l'histoire.

Le livre se focalise sur John Gaines, un ancien du Vietnam, devenu, à son retour de(s neuf cercles de) l'Enfer, le shérif de Whytesburg, histoire "d'être cadré" et (d'essayer de) ne pas sombrer (trop vite) dans la folie...

Le récit s'ouvre avec la découverte d'un corps "désembourbé" des berges de la rivière : celui de Nancy Denton, une adolescente disparue 20 ans auparavant sans laisser de trace, jusqu'à ce jour fatidique.

John Gaines se retrouve dès lors, au fil de cette enquête qui s'avérera longue, difficile et douloureuse, confronté à des images, bruits, odeurs qu'il espérait (vainement) avoir laissé définitivement dans la forêt vietnamienne.

J'ai beaucoup aimé ce récit au cours duquel j'ai cheminé, (petit) pas à (petit) pas aux côtés de ce shérif torturé par ses souvenirs et cela, même si, je l'avoue, il m'est arrivé de "survoler" les pages relatives au Vietnam.

Gaines comprend, lorsque la Mort frappe à nouveau, qu'il est en train de ruer dans les brancards et qu'il joue gros car certains préfèrent visiblement que le passé demeure définitivement enterré... comme aurait dû le rester la jeune fille...

Traduction : Fabrice Pointeau.

 

Ce livre entre dans les challenges "À vos nombres" (neuf) et de la Licorne 2 (en guise de lecture supplémentaire).

avosnombres.jpg

ChallengeLicorne2.png

 

 

 

 

12:32 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Tu me donnes envie de découvrir cet auteur, surtout que j'adore ce genre. Merci pour ce beau billet!

Écrit par : piplo | 13/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire