13/10/2015

Le fléau de Dieu, 1 : La malédiction de Gabrielle, Andrea H. Japp

Présentation.

1347. La Peste noire frappe le port de Marseille.

1348. Paris. Gabrielle d'Aurillay, 20 ans, mariée depuis deux ans à Henri, enceinte, est convaincue d'avoir épousé un prince charmant, en dépit de la modicité de leurs moyens. Jusqu'au jour où, atterrée, elle découvre que son époux n'est pas qui elle croit. Joueur, trousseur de puterelles, escroc, il est aussi en possession d'un diptyque énigmatique. Que recèle ce tableau ? Que signifient les phrases écrites en hébreu qu'il dissimule ? Est-il porteur d'un lourd secret, d'un message occulte ? Geoffroy d'Aurillay, chanoine et cousin d'Henri, connaît cette œuvre et met tout en branle pour s'en emparer. Quand la peste gagne Paris, le destin de tous bascule. [...]

fleau-dieu.gif

Mon avis. Un récit historique, abondamment documenté...

C'est la première fois que je lis cette auteure et pas la dernière : j'ai beaucoup apprécié ce roman historique, premier d'une série à paraître, qui devrait plaire aux amateurs du genre...

Le récit se focalise tour à tour sur divers personnages : Geoffroy d'Aurillac, chanoine  qui a prononcé des vœux qu'il bafoue allègrement et vendrait presque père et mère pour s'emparer d'un mystérieux manuscrit ; la jeune Gabrielle, nourrie de romans chevaleresques qui l'ont persuadée que le mari fraîchement épousé est un prince charmant mais ses yeux finiront par se dessiller ; Henri, le mari en question, ni prince, ni charmant ; et la Peste, fil conducteur/tueur du récit...

Si vous êtes désireux d'en apprendre plus sur cette période trouble, n'hésitez pas et plongez dans ce livre : vous ne le regretterez pas car les informations foisonnent, qu'elles soient relatives au quotidien, à la langue... ou au "fléau de Dieu".

C'est surtout à partir du moment où les pages se centrent davantage sur Gabrielle que j'ai été ferrée par l'h/Histoire : suivre ses péripéties et l'évolution de sa personnalité est un régal, d'autant qu'Adeline, sa compagne d'infortune, inspire elle aussi beaucoup de sympathie.

Je lirai bien volontiers la suite.

 

Merci à Gilles Paris et Flammarion pour ce partenariat.

11:40 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Oh, je note .... Je connais cette auteure pour ses thrillers contemporains ... Voilà une autre facette à découvrir ...:)

Écrit par : Jacqueline | 13/10/2015

Répondre à ce commentaire

Je l'ai vu chez Club. C'est le genre de lecture que j'apprécie. Toutefois, je n'ai pas encore lu cette auteure.
Bonne fin de semaine. La période est longue, hein! Je suis claqué!

Écrit par : Philippe D | 21/10/2015

Répondre à ce commentaire

Merci pour la découverte ! Je viens de le noter pour mes prochaines lectures. J'aime beaucoup les romans historiques et encore plus avec de tels mystères. Bonne journée !

Écrit par : Goblin | 26/10/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire