11/10/2015

Avec tes yeux, Sire Cédric

Présentation. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D'épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu'il a déjà fragile. Si ce n'était que ça ! Après une séance d'hypnose destinée à régler ses problèmes d'insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d'un autre, torturant une jeune femme... Persuadé qu'un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime.

Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer...

avec-tes-yeux.jpg

Mon avis. J'ai été happée par ce nouveau roman de Sire Cedric : c'est le genre de récit qu'il m'est difficile de lâcher une fois commencé.

Petite précision préalable qui me permettra d'en finir d'emblée avec le seul bémol "purement subjectif" : je n'aime pas la couverture.

Deux "héros" se disputent ici bien involontairement la vedette : Thomas, trentenaire qui "rame", tant dans sa vie personnelle que professionnelle, sujet à des cauchemars récurrents qui le laissent pantelant. Il est cette fois bien décidé à agir pour tenter de s'en débarrasser, quitte à passer par l'hypnose, quelles que soient ses réticences à ce sujet.

Parallèlement, le lecteur découvre Nathalie, jeune gendarme mal dans sa peau, dépourvue de confiance en soi, et pourtant désireuse de trouver sa place au sein de sa brigade, n'en déplaise à ses collègues, parmi lesquels son propre père.

Entre les deux, un assassin particulièrement barbare, collectionneur de globes oculaires. Quel rapport avec Thomas ? Celui-ci découvre les tortures exercées sur les victimes via le regard du tueur. Impossible pour lui de "fermer les yeux". Impossible pour lui de ne pas s'en mêler...

Dès le début du récit, j'ai été entraînée dans le sillage sanglant du bourreau, me débattant comme je le pouvais aux côtés de Thomas, espérant qu'il réussirait à se dépêtrer du piège dans lequel il était en train de s'enferrer. Inexorablement.

La tension est palpable et augmente sensiblement au fil du texte ; la scène - pourtant pas la plus douloureuse - qui m'a beaucoup "stressée" se déroule dans les jardins de Versailles, devenus oppressants pour l'occasion.

Les personnages sont attachants malgré (à cause de ?) leurs failles ; quant à la fin, je l'ai trouvée excellente, même si... Mais je n'en dirai pas plus : motus et bouche cousue (!).

Il ne vous reste plus qu'à faire le grand plongeon...

 

Merci à Book en Stock pour ce partenariat ; pour découvrir l'auteur et lui poser vos questions, c'est par ICI.

 

Cette lecture entre dans les challenges "Un genre par mois" (thriller ou polar ou policier pour octobre) ; "Un mois, une consigne" (roman effrayant à l'occasion d'Halloween) et celui de la Licorne 2 (session 1 : thriller - policier).

19:36 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5) |

Commentaires

Je suis tout à fait d accord avec ce que tu dis. Ce stress qui monte sans cesse... C est palpitant. Cette notion aussi de ne rien pouvoir faire et de dépendre des yeux d un autre.. Ça donne vraiment la chair de poule..

Écrit par : Licorne | 11/10/2015

Répondre à ce commentaire

Oh, que voilà un billet bien tentant : je note ! :)

Écrit par : Jacqueline | 12/10/2015

Répondre à ce commentaire

Il me tente beaucoup ! :D

Écrit par : Léa Touch Book | 12/10/2015

Répondre à ce commentaire

Un auteur que je viens de découvrir sur les blogs et que je ne connais pas du tout. Vu chez Club aussi.
Tenté mais je n'ai rien acheté, j'ai été raisonnable...pour une fois!

Écrit par : Philippe D | 21/10/2015

Répondre à ce commentaire

A force de lire ttes ces critiques positives un peu partout, j'ai de plus en plus envie de le découvrir ce Sire Cedric !

Écrit par : Les Belles lectures | 05/11/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire