02/09/2015

Mauvais fils, Raphaële Frier

Présentation. Fils unique, Ghislain a du mal à être ce que l'on attend de lui : un bon élève, viril et surtout hétérosexuel. Devant ses résultats médiocres au lycée, son père le pousse à se former au métier d'électricien, un vrai métier d'homme. Après des journées à cacher des fils et poser des prises, Ghislain passe ses soirées dans des bars gays où il vit ses premières expériences sexuelles. [...]

mauvais-fils.jpg

Mon avis. Un texte qui se lit d'une traite et met en évidence l'errance douloureuse de Ghislain : l'adolescent a compris, depuis quelque temps déjà, qu'il n'est pas, et ne sera jamais, hétérosexuel ; il pressent que se joue "là" un drame pour ses parents, tout en espérant... malgré tout... qui sait... peut-être...

En "attendant", il joue le rôle que l'"on" attend de lui ; il essaie en tout cas, car il lui est de plus en plus difficile de feindre l'apparence de celui qu'il n'est pas. Jusqu'au jour où, définitivement, il n(')e(n) peut plus...

  "Ma première fois ressemble à un éclair tombé du ciel. Je ne connais même pas son prénom. Je ne sais même pas si je me souviendrai de son visage demain.

   Je me réveille en vrac le lendemain. Ma première pensée me terrifie. Celle d'avoir basculé de l'autre côté. C'est fait, c'est consommé. Je ne reculerai plus maintenant. Je ne chercherai plus à me convaincre qu'une fille fera un jour mon bonheur. Au fond de moi, je sais que cette nuit n'était pas une erreur, et j'ai la certitude aujourd'hui que je ne me trompais pas." [p. 30 - 31]

  "Je suis un fils parfait dans les rêves de mes parents. Mais dans ma réalité, je me vois comme un traître, un lâche. Car je me cache pour goûter à des plaisirs interdits. J'ai tellement honte." [p. 34]

 

L'hiatus entre l'image que Ghislain donne à voir et celui qu'il est réellement est bientôt insoutenable, à mesure que s'amenuise l'espoir d'une "conciliation" entre parents et (mauvais) fils...

Un texte qui touche, qui suscite la colère, qui percute...

 

Merci aux éditions Talents Hauts pour ce partenariat.

 

Ce récit entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (45) et "Un mois, une consigne" (rentrée littéraire pour septembre).

challenge-jeunesse-YA.jpg

1mois-1consigne.jpg

19:14 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Ton billet me donne envie de découvrir ce "mauvais fils" ...

Écrit par : Jacqueline | 04/09/2015

Répondre à ce commentaire

Je note !

Écrit par : Le Chat du Cheshire | 09/09/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire