06/07/2015

Le cercle des confidentes/Les espionnes de la reine : Lady Beatrice, Jennifer McGowan

Présentation. Elles sont cinq. Cinq jeunes femmes aux talents extraordinaires. Cinq espionnes de la reine. Elles sont ses yeux, ses oreilles. Chacune est unique. Voici l'histoire de lady Béatrice...

Mission délicate pour lady Béatrice : découvrir les réelles intentions de la délégation écossaise reçue par la reine. Pour cela, elle a un plan : séduire le beau et turbulent Alasdair MacLeod, l'un des envoyés écossais. Lady Béatrice sait comment s'y prendre. Mais ne risque-t-elle pas de tomber dans son propre piège ?

espionnes-reines2.jpg

Mon avis. Oh que j'ai apprécié cette nouvelle plongée dans l'Angleterre du XVIe siècle, au côté des espionnes de Gloriana. Après le tome 1 centré sur lady Megan, celui-ci suit le parcours de lady Beatrice, celle du petit groupe dont les habiles manœuvres et manigances servent les intérêts de la reine, bien avant les siens.

La reine apparaît de manière très peu (!) sympathique à travers les yeux de lady Beatrice : chacune déteste cordialement l'autre mais elles sont irrémédiablement liées par un secret qui ne peut être éventé. La jeune fille obéit donc aux ordres de sa souveraine, quoi qu'il lui en coûte...

Le récit commence avec le mariage de Beatrice et lord Cavanaugh... vite interrompu par la reine qui a "d'autres projets" pour la jeune femme : elle la somme de charmer Alasdair MacLeod, Écossais en séjour à Windsor, accompagné de quelques compatriotes. Sa mission ? Découvrir les desseins poursuivis par celui qu'elle considère comme un rustre. Autant dire qu'elle est loin d'être enchantée, surtout que son projet d'un "beau mariage" semble voué aux oubliettes, alors qu'elle œuvrait dans ce sens depuis de nombreuses années. Mais elle ne peut, ni ne veut d'ailleurs, se dérober.

J'ai volontiers pénétré dans le point de vue de Beatrice, finalement moins détestable qu'il n'y paraît ; j'ai assisté en témoin amusé - et touché - aux échanges souvent tendus entre Beatrice et MacLeod, comprenant rapidement "ce qu'il en est". J'ai apprécié retrouver les confidentes, le "terrain" semblant déjà préparé, par petites touches, pour les tomes suivants. Mention particulière pour Alisdair MacLeod, le père de Beatrice et la machiavélique Elizabeth...

Traduction : Marie Cambolieu.

Un grand merci aux éditions Milan pour ce partenariat.

 

Ce titre entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (40) et "Un mois, une consigne" (une héroïne en guise de personnage principal).

challenge-jeunesse-YA.jpg

1mois-1consigne.jpg

17:01 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Je me souviens en avoir entendu parler lorsque le premier tome était sorti, je pense que ça pourrait me plaire :)

Écrit par : La tête dans les livres | 10/07/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire