02/07/2015

Birth marked, 2 : Bannie, Caragh M. O'Brien

Présentation. Gaia a quitté l’Enclave, fuyant ses lois cruelles, pour partir à la recherche de sa grand-mère dans la Forêt Morte. Mais ce qu’elle y découvre est bien loin de l’asile qu’elle espérait… La jeune sage-femme devra une nouvelle fois puiser au plus profond d’elle-même pour sauver ceux qu’elle aime et briser les interdits.

birthmarked2.jpg

Mon avis. C'est sur les conseils de mon "petit" frère que j'ai découvert Birth marked, 1 : Rebelle, que j'ai beaucoup apprécié. Je viens de terminer le tome 2, Bannie ; hé bien, je dois dire que je le trouve encore meilleur, c'est dire si je l'ai aimé.

Le récit commence où s'est terminé le précédent, à savoir la fuite de Gaia vers la Forêt Morte, là où sa grand-mère serait a priori réfugiée.

Déshydratée, exténuée, portant sa sœur Maya âgée de quelques semaines seulement, Gaia finit par tomber sur la colonie qu'elle recherchait. Sa grand-mère est décédée et la jeune fille découvre une société extrêmement organisée, régie d'une main de fer par MaLady Olivia, Matriarche qui règne efficacement sur son petit monde malgré sa cécité.

Gaia se rend très vite compte qu'elle a migré d'une société patriarcale vers une société matriarcale et que si les rapports de force se sont inversés entre les deux sexes, comparé à ce qu'elle a connu jusque-là, il demeure toujours un groupe qui n'a pas voix au chapitre. Il sera dès lors très difficile pour elle de se plier aux règles immuables, pourtant établies à l'origine pour permettre la survie, au sens propre, du groupe.

La description de cette société qui nous est si peu familière est très intéressante ; en outre, la plupart des personnages sont nuancés, qu'il s'agisse de Gaia elle-même, Léon, Will ou Peter, nombreux étant d'ailleurs sensibles au charme naturel de l'héroïne, ainsi qu'à sa droiture, à tel point qu'elle en oublie presque sa cicatrice...

Je lirai bien évidemment la suite.

Traduction : Juliette Saumande.

 

Ce titre entre dans les challenges "Jeunesse/Young Adult" (38) et "Un mois, une consigne" (une héroïne en guise de personnage principal pour juillet).

20:14 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire