16/05/2015

Sans raison, Mehdy Brunet

Présentation. Je suis dans cette chapelle, avec ma femme et mes deux enfants, je regarde le prêtre faire son sermon, mais aucun son ne me parvient.
Je m'appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.
Il comprend que là, au milieu de cette chapelle, son fils est mort. Il vient d'assister, impuissant, à la naissance d'un prédateur.

sans-raison.jpg

Mon avis. Un récit dont les pages se tournent (presque) toutes seules...

Dès les premières lignes, le ton est donné : la grande faucheuse a frappé, tuant une maman et sa petite fille de huit ans. Face aux cercueils, Josey Kowalsky et William, mari et père, fils et frère désormais amputés à vie.

Kowalsky raconte alors les circonstances qui ont conduit à ce double deuil : éprouvantes, atroces, horribles. Il ne sera dès lors définitivement plus la même personne. Ne risque-t-il pas de franchir la ligne rouge, celle qui conduit au point de non-retour ?

La chasse est ouverte, celle qui ne lui permettra de toute façon pas de retrouver le sommeil et lèvera un coin du voile sur ce(lui) qu'il est devenu. Inexorablement. Des scènes qui font froid dans le dos, de part et d'autre de la frontière qui (ne) sépare (plus) le Bien du Mal.

Un grand merci aux éditions Taurnada pour ce partenariat.

18:47 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Autant la couverture que ton billet me font craindre "le pire" ..... aussi je préfère ne pas tenter ....

Écrit par : Jacqueline | 16/05/2015

Répondre à ce commentaire

Un livre, sans nul doute, très gai !
Bonne fin de semaine.

Écrit par : Philippe D | 21/05/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire