06/05/2015

Je n'étais qu'un fou, Thierry Cohen

Présentation. New York, Upper East Side. Samuel Sanderson est un écrivain célèbre et adulé qui profite de sa notoriété pour séduire ses lectrices... Jusqu'au jour où un curieux message lui arrive sur Facebook : "Je suis toi dans vingt ans. Et je viens t'avertir des drames à venir."

Qui se cache derrière cette mise en garde ? Un lecteur dément ? Un confrère jaloux ? Une femme délaissée ? Un proche qui voudrait lui faire changer de vie ?
Ou s'agit-il vraiment de son double ?

Pris au piège, Samuel part à la recherche de son mystérieux messager. Une quête effrénée et paranoïaque qui le conduira aux frontières de l'amour et de l'impossible.

fou-cohen.jpg

Mon avis. J'ai passé un bon moment en compagnie de Samuel, mais sans plus.

Ce roman se lit aisément et les pages se tournent (presque) toutes seules. Cependant, j'ai trouvé que la première partie, celle où le personnage principal est présenté, tire un peu en longueur, d'autant qu'il n'est pas vraiment nécessaire de s'étendre sur Samuel : il est détestable. Point.

J'aurais ainsi préféré entrer plus rapidement dans le vif du sujet, à savoir l'interaction avec son "correspondant anonyme", cette mystérieuse personne qui ne semble pas lui vouloir du bien.

Progressivement, la tension monte et Samuel ne sait que faire pour se débarrasser de l'importun dans un premier temps ; de se protéger, ainsi que les (rares)  personnes qu'il aime, dans un second temps.

Quant à la fin, c'est assez paradoxal : elle a tout à fait répondu à "mes souhaits", mais elle m'a paru s'éloigner de ce qui s'était inscrit en filigrane tout au long du récit. À vous de lire pour comprendre le fond de ma pensée.

Merci aux éditions J'ai Lu pour ce partenariat.

 

Ce titre entre dans les challenges "des 170 idées" (vue depuis un appartement, bureau, maison... - j'aime d'ailleurs beaucoup la couverture -) et "Un genre par mois" (contemporain pour mai).

challenge170idees.jpg

Un genre par mois .jpg

 

12:53 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Comme j'ai quelques (trop de) livres dans ma pal et vu ton "sans plus" ..... je passe ....:-)

Écrit par : Jacqueline | 06/05/2015

Répondre à ce commentaire

L'idée de base semble originale et intrigante mais ta critique ne donne pas plus envie de s'attarder que ça sur ce livre.

Écrit par : Leeloo Lectures | 06/05/2015

Répondre à ce commentaire

J'ai vu (mais pas acheté) ce livre chez Club aujourd'hui.
Je n'ai encore rien lu de cet auteur.
Bonne fin de semaine.

Écrit par : Philippe D | 06/05/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire