09/05/2015

After, Saison 1, Anna Todd

Présentation. Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s'installer dans son dortoir d'étudiante qu'elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p... d'accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu'elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester... Ce qu'elle fait jusqu'au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d'Hardin l'attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu'alors inconnue. Il lui dit qu'elle est belle, qu'il n'est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce, à plusieurs reprises.

Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d'Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d'efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu'Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que... ce ne soit ça l'amour ?

after1.jpg

Mon avis. J'avoue, j'ai fait ma "quinquamidinette" : je me suis inscrite à une LC de cette romance YA, ma fille m'ayant prêté le tome un (merci Morgane).

Verdict  ? C'est la première fois que ça m'arrive : j'ai été entraînée par ce récit à tel point que dès que je disposais du moindre moment, je m'y replongeais [j'en ai même délaissé mes corrections... bon, ok, cet argument n'est pas recevable puisque je délaisse trèèèès volontiers mes corrections] et pourtant, il est moyen...

D'abord, il n'est pas bien écrit : il est écrit. Point. Avec des répétitions à n'en plus finir : c'est ainsi que le "(gras du) pouce" s'immisce partout (hem) ; le verbe "ricaner" revient un nombre incalculable de fois, tout comme "grogner", et cela, dans le chef du héros, Hardin, bad boy de service au boxer noir et T-shirt blanc. [Est-ce lié à la traduction ou conforme à la VO ?] Ce type de vocabulaire relatif à Hardin explique peut-être que je sois (presque) toujours restée sur mes gardes ???

En outre, le livre est pétri (comme le couple) de clichés plus stéréotypés (je sais, ça ne se dit pas mais j'avais envie de renforcer l'idée) les uns que les autres : le bad-boy-piercé-tatoué qui cache un passé que l'on devine torturé ; une jeune fille (femme ?) d'une naïveté con-fondante [à ce point, cela existe vraiment ?], toujours prête à... s'aplatir face pardonner à celui qui lui fait constamment verser des (chaudes) larmes.

Enfin, trop de scènes érotiques finissent par tuer l'érotisme, d'autant que les détails "croustillants" sont répétés à chaque fois. Autrement dit, constamment. Diable(sse), quelle santé !

Néanmoins, la sauce (...) a pris : tournent, tournent les pages car les chapitres sont astucieusement courts. Du coup, on les enchaîne aisément, se disant qu'on va encore en lire un, puis un autre, et encore un autre, jusqu'à ce que les heures défilent.

Quand la relation est tendue (dans tous les sens du terme...) entre eux (très souvent), on attend que le beau temps revienne ; lorsque "tout va bien" (rarissime et relatif), on attend de savoir quand elle cela va de nouveau basculer. C'est ainsi que je me suis (consciemment, je vous rassure) laissé mener par le bout du nez, avide de savoir où j'allais être conduite. Et même si l'idée révélée à la fin m'avait incidemment effleurée (...), je l'avais vite remisée dans un coin (obscur) de ma mémoire, tout en me posant (quand même) des questions sur certains détails...

Et vous savez quoi ? Hé bien, malgré les nombreux bémols, je lirai la suite...

Traduction :Marie-Christine Tricottet.

 

L'avis de Sélénya47 ; Liloo ; Doris ; Sailormoon ;

15:24 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (11) |

Commentaires

J'adore les billets "à parenthèses" :)))

Mais je continue à passer mon tour pour ce roman...

Écrit par : Marguerite | 09/05/2015

Répondre à ce commentaire

Merci :-)

Écrit par : paikanne | 10/05/2015

Je déteste ce style de roman et pourtant, je l'ai acheté ce matin. La raison de cela? Mes élèves me bassinent tellement les oreilles avec lui qu'il fallait que je le découvre à mon tour... Allez ton avis me rassure... Je m'y plonge ce soir...

Écrit par : angeselphie | 09/05/2015

Répondre à ce commentaire

Qui sait, tu vas peut-être accrocher ?

Écrit par : paikanne | 10/05/2015

Bon ben on en a à peu près pensé la même chose. J'ai programmé mon article pour plus tard. Je lirai peut-être la suite (je me tâte encore) quand j'aurai du temps à perdre ^^
Bon week-end :)

Écrit par : Leeloo Lectures | 09/05/2015

Répondre à ce commentaire

Bon WE à toi aussi :-)

Écrit par : paikanne | 10/05/2015

J'ai adoré ton billet qui m'a fait sourire .... et même rire ....

Quant au roman ... je lis la présentation et ...bof, pas pour moi ..... Je lis tes arguments justifiant le "il est moyen" et ....re- bof .....

Héhé .... mais voilà, je suis curieuse de découvrir en quoi ce roman t'a "emballée" .....:-)

Et comme il est dans ma liseuse : pourquoi, je ne sais plus ...... A lire donc ... :-)

Écrit par : Jacqueline | 09/05/2015

Répondre à ce commentaire

Une erreur d'aiguillage, Jacqueline? ;)

Écrit par : Marguerite | 10/05/2015

;-)

Écrit par : paikanne | 10/05/2015

;-)

Écrit par : paikanne | 10/05/2015

Bon, puisque tu en redemandes, ça ne doit pas être si mauvais que ça!
Bonne semaine.

Écrit par : Philippe D | 10/05/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire