26/04/2015

Refuges, Annelise Heurtier

Présentation. Mila, une jeune Italienne, revient sur l'île paradisiaque de son enfance, espérant y dissiper le mal-être qui l'assaille depuis un drame familial. Très vite, d'autres voix se mêlent à la sienne. Huit voix venues de l'autre côté de la Méditerranée qui crient leur détresse, leur rage et la force de leurs espérances. Un roman envoûtant qui, depuis la lointaine Erythrée jusqu'à Lampedusa, invite à comprendre et à garder les yeux grands ouverts.

refuges.jpg

Mon avis. Un très beau texte aux accents tristement d'actualité.

D'une part, le récit met en scène Mila, une jeune Italienne de retour, pour la première fois depuis longtemps, sur l'île de Lampedusa, un lieu magnifique où elle a coulé des jours heureux, en compagnie de sa famille, avant "le drame".

D'autre part, le récit est parsemé de chapitres en italiques qui correspondent à un bout d'histoire de jeunes décidés à fuir l'Erythrée où ils n'ont rien à attendre de leur existence, cadenassée par une dictature aux mains de fer, et empreinte de misère et d'une souffrance lancinante.

En écho à la douleur ressentie par Mila, celle qui vit au-dedans d'elle depuis que le malheur s'est abattu sur sa famille comme une chape de plomb, celle qui a chassé l'insouciance des jours passés, celle qui a privé l'adolescente des parents tels qu'elle les aimait, répondent ces voix africaines qui relatent les brimades, la fuite, les passeurs, le froid, la faim. La lueur d'espoir aussi, tremblotante, infinissime. L'Europe. Si proche. Si éloignée.

Un regard lucide et émouvant sur les migrants. Un regard humain. 

Un grand merci aux éditions Casterman pour ce partenariat.

 

Ce roman entre dans le challenge "Jeunesse/Young Adult" (26).

challenge-jeunesse-YA.jpg

15:20 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Un roman que je "vois passer" pour la seconde fois, et qui me tente beaucoup. Tristement d'actualité, en effet...

Écrit par : Cécile | 26/04/2015

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé aussi. On relativise nos soucis quand on lit ça et ce n'est qu'une petite partie de réalité.

Écrit par : argali | 26/04/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire