21/03/2015

La piscine était vide, Gilles Abier

Présentation. Le bonheur et la honte après l'annonce de l'acquittement. Mais pour Célia, c'est de sa vie qu'il s'agit. Une vie sans Alex, et pourtant une vie à vivre.

piscine-vide.jpg

 

Mon avis. Un de mes plus grands plaisirs liés à mon métier, c'est indéniablement la lecture en classe. Je viens d'ailleurs à nouveau de terminer dans mes deux classes Simple, de Marie-Aude Murail. Ce devait être au moins la trentième fois... Quand je m'en lasserai, peut-être cela signifiera-t-il qu'il est temps de prendre ma retraite ?

Le souci arrive quand il s'agit de trouver un deuxième récit à lire après Simple : il faut qu'il soit facile à écouter pour les élèves qui n'ont pas de support écrit et qu'il les intéresse d'une manière ou d'une autre.

Jusqu'il y a peu, je ne connaissais pas la collection D'une seule voix, chez Actes Sud Junior mais les blogs de Jérôme, Cajou et La fée y ont remédié et j'ai décidé de plonger dans la piscine, qui pourtant était vide...

Le récit commence alors que Célia vient d'apprendre qu'elle est acquittée : des circonstances dramatiques ont conduit à la mort d'Alex, celui qui rendait sa vie si lumineuse. Mais l'adolescente avait très vite été accusée de l'avoir poussé dans cette piscine. Vide.

Célia raconte son soulagement à l'énoncé du verdit et revient sur cet épisode douloureux de sa vie ; un de ceux qui font qu'à jamais, il y a un avant et un après. Des mots qui s'entrechoquent pour tâcher de dire l'indicible. Jusqu'à la fin. Percutante.

Je le lirai donc en classe et j'ai d'ores et déjà commandé Au moins un, d'Irène Cohen-Janca, ainsi que Tes seins tombent, de Susie Morgenstern... mais en occasion car là où le bât blesse, c'est que ces courts récits coûtent très cher pour quelques dizaines de minutes de lecture...

 

Ce livre entre dans le challenge "Jeunesse/Young Adult" (19).

challenge-jeunesse-YA.jpg

11:29 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5) |

Commentaires

Le billet de Cajou m'avait séduite mais le prix du livre fait hésiter ..... J'avais "loupé" celui de La Fée et je viens de le découvrir ....
Ton avis me convainc définitivement ..... alors hop, commandé ! :-)

Écrit par : Jacqueline | 21/03/2015

Répondre à ce commentaire

En effet c'est dommage que ce soit si cher, ils font une erreur chez AS avec ce prix-là... si 'était 4-5 euros, je les ferais acheter à mes élèves par dizaines... mais là, non...

Écrit par : Cajou | 21/03/2015

Je suis contente de lire que ça t'a plu, et doublement contente de voir que tu vas le lire aussi en classe !

Écrit par : Cajou | 21/03/2015

Répondre à ce commentaire

L'argent est décidément le nerf de la guerre!
Il n'y a pas de budgets pour les livres en secondaire?

Écrit par : Philippe D | 24/03/2015

Répondre à ce commentaire

Oh, comme je comprends que tu veuilles le lire à tes élèves : une écriture efficace, des mots simples qui sonnent juste pour raconter la vie, l'amour, la mort, le désespoir ...... et une fin qui nous laisse bouche ouverte ..... et pour ma part, avec un gros juron .....:-)

Écrit par : Jacqueline | 26/03/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire