05/03/2015

Sambre, tome 1 : Plus ne m'est rien..., Yslaire et Balac

Présentation. Si la couleur de ce récit évoque le "Rouge et le noir", l'atmosphère renvoie irrésistiblement aux "Hauts de Hurle-vent", car, dans cette aventure, tout est romantique, palpitant, ténébreux' et passionné. Plus ne m'est rien : le titre sonne comme un blason lugubre : celui d'une malédiction qui entraîne vers la folie. Vers l'affrontement amoureux qui détruira Bernard Sambre et la jeune Julie...

sambre.jpg

Mon avis. Une belle découverte qui se décline en rouge et noir...

J'ai eu envie de lire cette BD car elle était évoquée sur un site en relation avec le mouvement romantique ; en outre, Yslaire/Hislaire est définitivement associé pour moi à Bidouille et Violette, une série que j'ai adorée [j'ai d'ailleurs à l'époque appelé mon chien Bidouille].

J'ai apprécié ce début d'h/Histoire même si je suis restée sur ma faim : une atmosphère sombre et tourmentée est d'emblée proposée au lecteur, celle qui imprègne la relation trouble et mystérieuse qui unit Bernard Sambre et Julie, alors que le jeune homme vient de perdre son père et est aux prises avec une mère volage, une sœur étrange, visiblement obsédée par l’œuvre littéraire de leur père, au cœur de laquelle les yeux rouges jouent un rôle essentiel.

Or Julie a un regard de braise...

 

Ce titre entre, avec quelques jours de retard - février -, dans le challenge "Un genre par mois".

Un genre par mois .jpg

19:50 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

J'en prends note. Merci.

Écrit par : argali | 05/03/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire