15/02/2015

Avis de tempête, Angéla Morelli

Présentation. Lorsqu’elle débarque au Québec pour les vacances de février, Candice fait immédiatement deux constats très inquiétants. Premièrement, il fait froid. Très, très froid. Ce qu’elle était loin de s’imaginer quand elle a préparé ses valises (comment ça, sa petite doudoune ne va pas suffire ?). Deuxièmement, sa cousine n’est pas là, et impossible de la joindre. Alors, quand l’aéroport annonce sa fermeture imminente et qu’un charmant inconnu à l’accent aussi improbable que sa coupe de cheveux lui propose de lui servir de taxi, Candice accepte...

avis-tempete.jpg

Mon avis. Présentement, je suis quelque "peu" dépassée par les événements (corrections, préparations, chroniques à rédiger - tentatives de - rangements divers...) mais je me suis dit que je pouvais tout à fait intercaler dans mon "planning" la lecture de cette nouvelle... J'ai bien fait !

Arrivée à la deuxième page, je riais déjà car l'humour est une pièce maîtresse de ce récit, tout comme dans L'homme idéal (en mieux) [sorti voici peu en version papier]. Parce que Candice a l'Art (oui, oui, avec une majuscule) de se retrouver dans des situations plus cocasses les unes que les autres ; ce sera aussi le cas quand elle débarque - peu (!) chaudement vêtue/chaussée - au Québec où la température avoisine les - 30 degrés. Abandonnée à son sort glacé par sa cousine censée venir la chercher à l'aéroport, elle devra sa survie au (charmant) pilote, Martin : l'occasion de découvrir de savoureux "dialogues" entre la belle maladroite et son chevalier servant.

"Tétupaugnélàpourlanuitteacausequelaréoportésulebaurdefermer?

  Candice sursauta en entendant une voix masculine s'adresser à elle. Elle leva les yeux et croisa ceux d'un homme grand, dont les épaules carrées disparaissaient sous une épaisse parka vert foncé. Son regard rieur et son sourire franc lui donnaient un air juvénile que démentaient quelques pattes-d'oie.

  - Hein ? se contenta de répondre Candice en haussant les sourcils. [...]

  - T'es la cousine à Karine ? demanda l'homme en haussant un sourcil. Elle m'avait pas dit qu'elle avait de la visite de France.

  - Vous la connaissez ? s'étonne Candice, qui n'arrivait toujours pas à tutoyer ce parfait inconnu.

  - C'est la blonde d'un de mes chums.

  - La quoi de qui ?

  Candice était épuisée par le degré de concentration que lui demandait cette conversation." [p. 4]

 

Une lecture bien agréable, aux couleurs (au milieu de la neige) chaleureusement (malgré le froid prégnant) pétillantes. J'aurais bien volontiers prolongé cette escapade...

 

Ce titre entre dans le challenge "Un genre par mois" (Nouvelle ou Novella).

Un genre par mois .jpg

12:52 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

C'est vrai que c'est très amusant et c'est une lecture vraiment sympa !

Écrit par : Frankie | 24/02/2015

Répondre à ce commentaire

Pleine de fraîcheur :-)

Écrit par : paikanne | 13/04/2015

Divertissante et marrant, j'ai bien aimé aussi "L'amour est dans le foin".

Écrit par : Laure | 13/04/2015

Répondre à ce commentaire

Je ne l'ai pas encore lu ;-)

Écrit par : paikanne | 13/04/2015

Écrire un commentaire