11/01/2015

Bourbon Kid, 2 : L'Œil de la lune, Anonyme

Présentation. Personne n’a oublié le Bourbon Kid, mystérieux tueur en série aux innombrables victimes. Ni les lecteurs du Livre sans nom, ni les habitants de Santa Mondega, l’étrange cité d’Amérique du Sud, où sommeillent toujours de terribles secrets.

Alors que la ville s’apprête à fêter Halloween, le Bourbon Kid célèbre lui le dix-huitième anniversaire de son premier homicide. Il est alors loin de se douter qu’il est devenu la proie d’une agence très spéciale. Une proie particulièrement coriace, de celles qu’il ne faut pas rater, sous peine d’une impitoyable vengeance. Mais cela n’est rien à côté de ce qui attend Santa Mondega lorsqu’une mystérieuse momie disparaît du musée local….

oeil-lune.jpg

Mon avis. J'ai vraiment a-do-ré Le livre sans nom et lorsque Morgaxia m'a proposé ce deuxième opus parmi les lectures éventuelles dans le cadre de LDPA, je l'ai sélectionné, me demandant si j'allais prendre autant de plaisir que lors du précédent.

Verdict ? Hé bien pas du tout . Je dois même avouer que l'idée m'a effleurée de ne pas poursuivre la découverte...

Pourquoi cette déception ? Je n'ai pas du tout (du tout) apprécié le premier tiers du récit, selon moi (très) long, lent, dépourvu d'intérêt. Je n'y retrouvais pas l'humour (noir) qui m'avait tellement séduite dans L'homme sans nom. J'ai donc pris mon Mal en (im)patience, espérant (finir par) me prendre au jeu (macabre). Finalement, bien m'en a pris : j'ai été davantage conquise par la suite. Oh, pas au point de l'aimer autant que le tome 1 mais suffisamment pour que j'aie envie de lire Le cimetière du diable.

En fait, l'événement qui a induit ce retournement de situation, c'est le "retour" du Kid, tel qu'on a appris à l'apprécier/le détester dans le premier tome. C'est à ce moment que le récit prend sa pleine (dé)mesure, avec une tonalité humoristico (ah, le "vrai" nom du Kid !)-déjanto-exagérée.

Certains personnages parmi ceux qui n'avaient pas été trucidés précédemment - et que, pour certains, j'avais oubliés - réapparaissent, même s'ils ne font parfois que (tré)passer.

Bref, après un début laborieux, une suite intéressante.

Traduction : Diniz Galhos.

 

Ce titre entre dans le challenge des 170 idées (n° 118 : quelque chose de de rond).

challenge170idees.jpg

 

 

 

 

 

Voici l'avis de Morgaxia qui a lu, dans le cadre de ce même challenge, Peur express, de Jo Witek.

"Vois- tu, je ne me rappelle plus comment il a atterri dans ma PAL. C'est sûrement un livre acheté sur un coup de tête dans un  vide-grenier ou alors un troc ou encore un swap mais alors je ne sais plus lequel. Bref ! c'est le livre fantôme. Je savais qu'il était là mais je ne sais pas comment et surtout pourquoi car je ne connaissais ni l'histoire ni l'auteur.

Pour te resituer l'intrigue, c'est un thriller qui se déroule en France dans un train. Un TGV se retrouve coincé sur un viaduc une nuit de tempête. A l'intérieur, 6 adolescents qui ne se connaissent pas vont être confrontés à des phénomènes inexpliqués comme des fantômes, des tueurs et même un vampire.

Le livre est partagé en 3 parties. J'ai adoré les deux premières.  Si le roman s'était arrêté à l'arrivée du train, ce livre était un vrai coup de cœur. J'ai beaucoup aimé ces adolescents tous très attachants. J'ai aimé le côté psychologique de ce voyage. La manière dont chacun se découvre avec son passé et ses défauts. C'est aussi une vision très optimiste de la vie et des personnes car l'auteur montre que l'on peut changer et s'en sortir malgré un mauvais départ ou un traumatisme. Ce roman est plein d'espoir et est très agréable à lire.

Depuis quelque temps, j'étais un peu déçue par la littérature dite de jeunesse car les deux derniers que j'ai lus, La voix de l'oracle et Miss Pérégrine et les enfants particuliers ont des personnages principaux ne présentant qu'une facette de personnalité : la rebelle, le mauvais garçon ou le gentil... Alors que dans Peur express, j'ai trouvé les personnages plus complexes ainsi l'un des personnage se présentant au début comme une victime se découvre au fil de l'histoire des capacités et un courage qu'elle ne se connaissait pas et cela reste crédible.

Ma réserve sur Peur express se trouve dans la dernière partie. C'est une espèce d'enquête policière afin de donner une explication aux phénomènes arrivés dans le train. On ne peut pas expliquer l'inexplicable. Et il ne servait à rien de nous montrer comment les personnages changent leur vie. On sait à la fin de la seconde partie, quand le train arrive, que rien ne sera plus jamais comme avant pour eux et que ce voyage les a fait grandir. Ce voyage est un peu comme une métaphore de l'existence, le lecteur le comprend bien, il n'a pas besoin qu'on le lui explique.

En bref : c'est une belle découverte qui me laissera un bon souvenir et je le conseillerais même si les 100 dernières pages sont pour moi inutiles. Je te remercie encore pour cette lecture."  

LDPA.png 

21:09 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Je ne me rappelle plus trop du début mais en tout cas, j'avais autant aimé que le premier. Je préfère te prévenir, tu risques d'être un peu désarçonnée par Le cimetière du diable qui est un peu "à part"... Mais tout se rejoint dans le tome 4 :)

Écrit par : Frankie | 12/01/2015

Répondre à ce commentaire

Il reste toujours anonyme celui-là?
Bonne fin de semaine.

Écrit par : Philippe D | 15/01/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire