28/11/2014

Monsieur mon Amour, Alexandra de Broca

Présentation. Paris sous la Terreur. Marie-Thérèse, princesse de Lamballe, attend en prison son jugement. La mort est proche, elle le sent. Un seul homme peut la sauver, Philippe d'Orléans, cousin du Roi mais député et révolutionnaire convaincu. L'ennemi de Louis XVI. Dans une longue lettre bouleversante à celui qu'elle surnomme Monsieur mon Amour, elle évoque les souvenirs d'une époque dévastée par la Révolution. Pourquoi la plus vertueuse des princesses s'adresse-t-elle au plus débauché des hommes ? Parce qu'il est son beau-frère ? Parce qu'il l'a toujours protégée ? Ou parce qu'elle l'aime secrètement depuis plus de vingt ans ?

mr-mon-amour.jpgMon avis. Un livre que j'ai beaucoup apprécié et qui devrait plaire aux amateurs de romans historiques, d'autant plus s'ils s'intéressent à cette période trouble de la Révolution...

Ce récit épistolaire entraîne le lecteur à l'intérieur de la Force, la prison qui retient les Royalistes et autres traîtres (du moment) à la cause révolutionnaire, en attente de leur jugement, le plus souvent un aller simple pour la guillotine.

C'est dans une cellule de cet endroit sordide que l'on découvre Marie-Thérèse, princesse de Lamballe : cette femme dévouée corps et âme à Marie-Antoinette profite du (peu de) temps qui lui est imparti pour écrire à Philippe d'Orléans, celui qui prendra bientôt le nom de Philippe Égalité, son beau-frère, celui surtout qu'elle aime en secret depuis plus de vingt ans.

C'est une femme meurtrie qui s'exprime, meurtrie mais pas amère ; une femme qui aurait simplement aimé connaître l'amour réciproque, l'amour charnel aussi, celui qui lui a été refusé par cet être abominable et crapuleux qui fut son "mari", heureusement vite emporté par la maladie.

Avec une plume qui déroule son texte de manière fluide, l'auteure raconte, par petites touches, des épisodes de l'existence de Marie-Thérèse, prise dans le tourbillon de l'Histoire, aux côtés du couple royal. Un personnage se détache, touchant, un chêne dans la tourmente : son beau-père.

La princesse réussit à prendre du recul et analyser les faits qui l'ont conduite là ; pourtant, son amour pour celle que l'on appelle désormais "L'Autrichienne", ainsi que pour Philippe d'Orléans, demeure. Indéfectiblement. Deux êtres qu'elle garde dans l'écrin de son cœur, indissolublement liés, bien qu'ennemis.

Merci à Gilles Paris pour ce partenariat.

 

Ce livre entre dans le challenge  "À la découverte d'auteurs" (29).

challenge-mira.jpg

 

 

19:40 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Oh, voilà un roman qui me tente car je suis fan de cette période historique ....

Écrit par : Jacqueline | 28/11/2014

Répondre à ce commentaire

Cet article confirme mon envie de lire ce livre qui vient de rejoindre ma PAL ce week end!

Écrit par : mistigris | 28/11/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire