05/11/2014

Impressions Lointaines, Elodie Agnesotti

impressions-lointaines.png

Une fois est peu coutume, je me suis lancée dans la lecture d'un recueil de poésie et ce fut réellement une incursion dans une bulle de légèreté...

La jeune auteure m'a contactée, me demandant si je souhaitais éventuellement découvrir ses textes ; après en avoir lu quelques-uns, j'ai accepté car je sentais que je risquais de les apprécier. Je ne m'étais pas trompée ; j'en ai d'ailleurs acheté la version "papier" afin de pouvoir lire quelques poèmes en classe, accompagnés de la photo initiatrice.

Ces "impressions lointaines" mettent le cap sur la Mongolie (m'est revenu en "images" le roman d'Annelise Heurtier, Là où naissent les nuages) et la Chine, alliant harmonieusement photographies et mots. Plaisir des yeux. Plaisir des sons. Plaisir des sens/d'essence..

J'ai beaucoup aimé ces très beaux textes qui emportent le lecteur hors des sentiers battus. Laissez-vous tenter...

 

I.

MONGOLIE

 

01h54

Oiseau de métal,

hublots fermés comme des paupières ;

ne plus savoir vraiment

si le soleil dort

derrière [p. 7]

 

 imploin002.jpg

 

 

 

 

 

Nous sommes

les ombres malhabiles

d'une peinture d'enfant

 

Au coin

les couleurs

se dévorent entre elles

 

Coup de pinceau

comme un caprice :

une silhouette

En bord de ciel

 

la nuit mongole

se déshabille

 

à l'abri des étoiles [p. 11]

 

La vue est

sourde

depuis le toit des siècles

 

Au troisième

battement de ciel

même le vent

 

s'est tu dans mes pupilles [...] [p. 29]

 

II. CHINE

 

imploin001.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

peut-être

faut-il apprendre

à se noyer

et couler nos sommeils

 

dans les étendues

bleu regard

d'un rêve d'enfant

 

peut-être... [p. 38]

 

Ce recueil entre dans le challenge "A la découverte d'auteurs" (25).

challenge-mira.jpg

19:35 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Il est difficile de parler de la poésie. On aime ou on n'aime pas. J'ai quelques coups de coeur inexpliqués. La plupart des poèmes que je lis ne me disent pas grand-chose.
Bon weekend.

Écrit par : Philippe D | 07/11/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire