13/10/2014

Il était une fois...

Une nouvelle participation à l'atelier d'écriture proposé par Leiloona : Une photo quelques mots (137).

atelier137.jpg

 

 

 

 

 

 

 

© Romaric Cazaux

 

En 2014, celle que l'on appelait la crise avait atteint en Europe un point que l'on pensait (espérait) culminant. Partout, des voix s'élevaient contre de potentielles dérives nationalistes ; partout le tonnerre grondait contre les mesures anti-sociales livrées au grand jour.

Le 7 octobre, les forces belges de la coalition gouvernementale à venir étaient parvenues à un pré-accord relatif au recul de l'âge de la retraite. Cerise ôtée du gâteau s'amenuisant inexorablement.

Depuis bien des années, l'idée me titillait de "tout" lâcher ; "tout" étant un grand mot puisque ma femme avait pris longtemps auparavant la poudre d'escampette et mes enfants semblaient se souvenir très peu de moi. J'étais parti. Définitivement. À la recherche de moi-même. Et vous savez quoi ? Je me suis trouvé. Enfin. Débarrassé des leurres encombrants...

 

 

05:31 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (9) |

Commentaires

Très chouette, bravo !

Écrit par : Stephie | 13/10/2014

Répondre à ce commentaire

Merci :-)

Écrit par : paikanne | 13/10/2014

J'aime beaucoup le "Débarrassé des leurres encombrants" ....:-)

Écrit par : Jacqueline | 13/10/2014

Répondre à ce commentaire

;-)

Écrit par : paikanne | 13/10/2014

Oui, moi aussi j'en ai fait un homme libre ! D L'effet de la barbe ? ;)

Écrit par : Leiloona | 13/10/2014

Répondre à ce commentaire

Peut-être ;-)

Écrit par : paikanne | 13/10/2014

C'est fou comme cet homme semble promis à la liberté. Beau texte!

Écrit par : sabine | 13/10/2014

Répondre à ce commentaire

Merci :-)

Écrit par : paikanne | 13/10/2014

quel prix à payer mais c'est ça la liberté ne plus rien avoir d'attache !

Écrit par : Josette | 13/10/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire