24/09/2014

Simon, Anna, les lunes et les soleils, Verena Hanf

Présentation. Lorsque sa compagne le quitte brutalement et sans explication, Simon s’effondre. Pour ne pas perdre totalement pied, il décide d’aller passer quelques jours dans le village alsacien où il a vécu les moments les plus heureux de son enfance. C’est là, dans un petit hôtel, qu’il fait la connaissance d’Anna, venue mettre de l’ordre dans un passé douloureux.

Bientôt, la neige se met à tomber et la machine des souvenirs s’éveille. Simon écoute l’histoire d’Anna, qui le distrait de la sienne et de sa tristesse. Ils ignorent l’un et l’autre que ce récit va mettre au jour le ressort caché de leurs existences – et peut-être leur offrir une vie nouvelle…

simon-verena-hanf.jpg

Mon avis. Une lecture agréable qui emporte le lecteur sur les chemins nostalgiques du passé...

Il y est question de Simon qui vient d'être abandonné par sa femme. Il ne comprend pas. Il se souvient de "la déserteuse" avec amertume ; pourtant, des jours durant, il s'accroche à son portable, dans l'espoir de voir quelques mots s'afficher sur l'écran.

Il y est question d'Anna venue vider la maison de sa mère décédée, occasion de mettre de l'ordre dans sa vie, à tous points de vue.

Il y est question de la rencontre entre Simon et Anna dans l'unique hôtel d'un petit village vosgien, un retour aux sources en quelque sorte pour chacun avant de trouver la force de continuer à aller de l'avant. Simon se laisse emporter par l'histoire racontée par Anna, celle de sa maman.

La nature et les détails relatifs aux expressions, aux objets, aux couleurs, impriment une tonalité mélancolique, non dénuée d'humour, à ce beau texte...

  "La salle à manger de l'hôtel, il faut l'admettre, a gagné avec la rénovation. Elle paraît plus spacieuse, la lumière est douce. Sa chaleur et un fumet de soupe donnent envie de s'y attarder. J'ai le choix entre sept tables, je les ai comptées, trois rondes, quatre carrées. Je choisis une carrée, côté fenêtre. La pluie bat, la nuit est noire, la vitre est couverte de buée. Le plancher craque sous les pieds, Rouge cerise me tend la carte et me sourit." [p. 23]

  "Pour le repas du soir, nous sommes à nouveau à trois dans la salle à manger. Le trio d'hier - deux assis, une en mouvement. Rouge cerise est plutôt rouge fraise aujourd'hui, les fossettes restent les mêmes. Anna a toujours son long cou et ses perles en corail. J'ai enfin rasé ma barbe de huit jours et j'ai mis un pull bordeaux. On pourrait faire ménage à trois : variations en rouge. Je commande un pichet de pinot noir. La déserteuse ne mettait jamais de couleurs vives. Que du noir, du blanc, du beige et du gris." [p. 35]

Merci à Francis Dannemark pour ce partenariat.

 

Ce livre entre dans les challenges "Rentrée littéraire 1 %" (7) et "A la découverte d'auteurs"(16).

challengerl2014.png

challenge-mira.jpg

19:10 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Tu as changé la présentation du blog ? J'aime bien !
Il faudra que je lise Francis Dannemark, un jour.

Écrit par : argali | 27/09/2014

Répondre à ce commentaire

Oui, un peu de changement.
Je pense que tu devrais aimer Histoire d'Alice... et Aux Anges :-)

Écrit par : paikanne | 27/09/2014

Écrire un commentaire