18/08/2014

Helena Vannek, Armel Job

Présentation. Dans la campagne flamande, juste avant la Seconde Guerre mondiale, Helena assiste à la mort de sa mère, ce qui livre la famille à la terrible autorité du père, Théo. Brusquement, sous le prétexte de distraire le frère d'Helena de son chagrin, Théo introduit dans la maison un jeune et mystérieux étranger.

Tout le monde se prend d'affection pour le nouvel arrivant, sauf Helena qui se met à l'aimer tout court. Mais il faudra compter avec tous les destins...

helena-vannek.jpg

Mon avis. Un billet express à propos d'un récit qui m'a déçue ; je souhaitais le découvrir car j'ai beaucoup apprécié Loin des mosquées.

J'ai été vite lassée lors de la première partie, d'autant qu'Helena n'était, pour moi, absolument pas attachante. En outre, la manière dont elle relate les événements s'apparente davantage à l'écriture d'une adolescente plutôt qu'à celle d'une jeune institutrice. Enfin, les "révélations" de la fin n'en furent pas car j'avais pressenti les choses en lisant la lettre écrite par Guido. Mon côté rationnel peut-être ?

Bref, une déception qui ne m'empêchera cependant pas de poursuivre l'exploration des récits de cet auteur.

17:17 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

grosse déception pour ce livre, je m'attendais à beaucoup mieux :-/

Écrit par : Alaskan | 18/08/2014

Répondre à ce commentaire

Le roman d'Armel Job que j'ai le moins aimé ...:-)

Écrit par : Jacqueline | 18/08/2014

Répondre à ce commentaire

Et pourtant, il a eu le prix littéraire des Lycéens...

Écrit par : paikanne | 19/08/2014

Répondre à ce commentaire

Je viens de rentrer de vacances. J'ai quelques billets à taper.
J'ai vu sur Facebook que ce livre était un mauvais choix.
Je continuerai à découvrir l'auteur, sans doute en évitant ce titre-ci.
Bonne fin de journée (et je n'ose pas dire "de vacances", on nous le répète assez).

Écrit par : Philippe D | 19/08/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire