17/08/2014

Les Visages de Dieu, Mallock

Présentation. 24 décembre, le Père Noël rajuste sa barbe, les sapins clignotent et la neige tombe lentement sur la dernière scène de crime du Maquilleur. Ce tueur en série, hors normes, fait de chacun de ses meurtres une œuvre d’art baroque, sculptant sauvagement les corps et peignant les visages dans des décors d’Apocalypse.

Amédée Mallock, commissaire visionnaire au cœur mélancolique, va tenter de résoudre une terrifiante énigme, une course contre la montre et la mort. Plus il avancera, plus les questions s’accumuleront. Le Maquilleur est-il plusieurs ? Pourrait-il être immortel ? Le diable croit-il en Dieu ?

Polar mystique, thriller théologique. Les Visages de Dieu croise une formidable intrigue avec une quête vertigineuse dans les abîmes de la barbarie humaine. Superbe et captivant !

visages-dieu.jpg

Mon avis. J'ai "fait les choses" dans le désordre : après avoir lu Le cimetière des hirondelles et Les larmes de Pancrace, soit les troisième et quatrième volets des enquêtes du sieur Mallock, j'ai poursuivi avec Les Visages de Dieu, le premier opus.

J'ai volontiers retrouvé le commissaire et sa fine équipe, embarqués dans une enquête aux ressorts très sanguinolents. Mieux vaut d'ailleurs avoir le cœur bien accroché (!) lorsque l'on découvre, par le regard des protagonistes, les victimes, de tous âges... Les policiers, qui en ont pourtant vu d'autres, ont parfois "l'impérieuse" obligation de déconnecter l'espace de quelques heures avant de poursuivre leurs investigations relatives à celui que l'on appelle le Maquilleur.

Le meurtrier met minutieusement en scène des crimes particulièrement horribles, "travaillant" ses victimes à l'instar d'un "artiste - artisan - du macabre" et Mallock "patauge" (dans tous les sens du terme) ; il devra faire appel plus souvent qu'à son tour à ses étranges facultés afin de (tâcher de) mettre fin à l'élaboration de ces infernaux tableaux.

  "Cette fois-ci, c'était pire. Normalement, chaque meurtre amenait avec lui, gentiment collé sous ses bottes, un morceau du puzzle. Le métier de policier consistait souvent à être patient, attendre le prochain meurtre avec sa moisson d'indices et de recoupements possibles, la pièce qui permettrait de découvrir l'image globale, celle de l'assassin. Là, rien. En tout cas, rien de probant. Les listes étaient éparses, les horaires approximatifs, les empreintes fantômes, les mobiles inexistants, les victimes dissemblables. Et puis, il n'y avait aucun alibi à vérifier puisque aucun suspect, ou presque. Les dossiers de Grimaud étaient bien tenus, mais effroyablement vides.

   Rien à se mettre sous les dents pour un Mallock affamé." [p. 114]

 

Même si une fois commencé, j'ai eu des difficultés à faire des arrêts dans ma lecture, j'ai préféré les deux romans lus précédemment à celui-ci parce que j'ai parfois eu "un peu - beaucoup - de mal" avec les scènes de crime.

L'avis de Sophie, embarquée avec moi dans l'aventure mallockienne :-)

Et puisque le n° 2, Le massacre des innocents, sort bientôt en format poche, que diriez-vous d'une lecture commune pour le 18/10 ?

 

La couverture me permet d'ajouter une nuance supplémentaire au challenge "Haut en couleurs" (violet).

Pallette de peintre.jpg

20:32 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

Je pense commander le n°2 à sa sortie, je devrais donc te suivre pour la LC :)

Écrit par : Cécile | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

Chouette !

Écrit par : paikanne | 17/08/2014

Toute la couverture m'a intrigué !! le nom de l'auteur, le titre et la couverture !!! Il m'a l'air extrêmement tentant ce thriller et je serais bien partante pour une LC pour le second opus mais je ne pense pas avoir le temps de lire Les visages de Dieu !
Tu vas faire une LC sur Livraddict ?

Écrit par : SylvieCerisia | 17/08/2014

Répondre à ce commentaire

Oui ; je peux reculer la date au 1er novembre si tu veux lire Les Visages de Dieu avant :-)

Écrit par : paikanne | 17/08/2014

Écrire un commentaire