03/08/2014

Beignets de tomates vertes, Fannie Flagg

Présentation. Au sud de l'Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d'une voie ferrée... Ninny, fringante octogénaire, se souvient et raconte à Evelyn, une femme au foyer à l'existence monotone, les incroyables histoires de la petite ville de Whistle Stop. Grâce à l'adorable vieille dame, Evelyn, qui vit très mal l'approche de la cinquantaine va peu à peu s'affirmer et reprendre goût à la vie.

Une chronique nostalgique et tendre, généreuse et colorée, pleine de saveur et d'humour.

beignets.jpg

Mon avis. Je n'ai lu que des éloges à propos de ce livre et c'est tout naturellement qu'une lecture commune est venue pointer le bout du nez : merci Nelcie.

J'ai passé un excellent moment en compagnie des personnages évoqués dans le récit : Evelyn qui, au fil des visites rendues à sa belle-mère dans la maison de retraite de Rose Terrace, se prend d'une tendre amitié pour Ninny, un charmante vieille dame de quatre-vingt-six ans; Ninny qui se régale à évoquer son passé à Whistle Stop dont le Whistle Stop Café, inauguré en 1929, est un lieu stratégique, point de rencontre obligé pour qui veut prendre la température de la petite ville et manger un morceau en cette période troublée...

Aux commandes de l'établissement, Idgie Threadgoode et son amie Ruth Jamison, secondées par Sipsey et Onzell, "deux femmes de couleur" ainsi que de "Big George, le mari d'Onzell, [qui] s'occupe du barbecue." [p. 7]

Le récit se déroule jusqu'à la fin des années '80, alternant la plupart du temps les anecdotes racontées à Evelyn par Ninny et les bulletins hebdomadaires rédigés par Dot Weems, le tout dans une déconstruction de la chronologie qui déconcerte au premier abord mais ne m'a nullement gênée.

L'Amérique profonde est admirablement dépeinte avec ses travers - le racisme n'étant pas le moindre -  mais aussi la solidarité qui existe dans cette communauté évoquée par le petit bout d'une lorgnette tantôt (si) douce, tantôt (très) amère où les femmes jouent, souvent l'air de rien, un rôle prépondérant.

Un récit touchant à bien des égards mais qui ne tombe jamais dans la mièvrerie ; les dernières lignes m'ont particulièrement émue.

Traduction : Philippe Rouard.

 

Les avis de Prettybooks ; Anissia ; Nelcie ; PetiteMarie ;

 

La couverture me permet de participer au challenge des 170 idées (quelque chose en bois) et "Comme à l'école" (arbre) ; première participation aussi au challenge "A la découverte d'auteurs", proposé jusqu'au 31/12/14 par Mira Tomique.

challenge170idees.jpg

challenge-co-ecole.gif

challenge-mira.jpg

 

20:02 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (13) |

Commentaires

Je garde un souvenir particulièrement positif du film, ta chronique me donne envie de me plonger dans le roman!

Écrit par : LaFée | 03/08/2014

Répondre à ce commentaire

Pour ma part, je me laisserais bien tenter par le film :-)

Écrit par : paikanne | 03/08/2014

Je suis heureuse de voir qu'il t'a plu également :)

Écrit par : Cécile | 03/08/2014

Répondre à ce commentaire

Une belle lecture :-)

Écrit par : paikanne | 03/08/2014

J'ai beaucoup aimé ce roman tendre et amusant à la fois.

Écrit par : Freesia | 03/08/2014

Répondre à ce commentaire

Effectivement :-)

Écrit par : paikanne | 03/08/2014

Un roman dont je garde un excellent souvenir ... car mon cœur a vibré .... :-)

Écrit par : Jacqueline | 03/08/2014

Répondre à ce commentaire

Je l'avoue, je ne l'ai pas encore lu malgré les nombreuses critiques positives lues à droite à gauche. C'est décidé, après avoir lu votre critique je viens de le rajouter dans ma PAL.

Écrit par : Aurélia | 03/08/2014

Répondre à ce commentaire

J'avais énormément aimé ce livre lu l'an dernier, c'est vraiment le genre d'histoire qui me touche et m'emporte et je suis ravie qu'il t'ait plu. J'ai le film depuis longtemps, il faudrait que je le regarde !

Écrit par : Frankie | 03/08/2014

Répondre à ce commentaire

J'adore le film, j'ai découvert le livre ensuite. Une histoire qui m'a donné l'impression que ma vie avait un peu changé, je ne sais pas pourquoi...

Écrit par : Pauline | 04/08/2014

Répondre à ce commentaire

Un livre que je n'ai jamais lu à cause du titre qui ne me plaisait pas. Comme quoi...
"Autobiographie d'une courgette" m'a fait reculer un bon moment aussi.
Il y a des titres (ou des couvertures) comme ça.
Bonne fin de soirée.

Écrit par : Philippe D | 05/08/2014

Répondre à ce commentaire

J'espère que tu te laisseras tenter par le film et qu'il te plaira autant que le livre !

Écrit par : PetiteMarie | 16/08/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai vu le film mais j'y ai nettement moins apprécié le personnage d'Evelyn que dans le livre...

Écrit par : paikanne | 16/08/2014

Écrire un commentaire