12/07/2014

En direct du paradis, enfer compris!, Anaïs Valente

Présentation. "Mais qu’est-ce que je suis venue faire dans cette galère !"

Ça m’avait pourtant semblé une génialissime bonne idée, sur catalogue, cette "Croisière spéciale célibataires, qui alliera gastronomie, découverte, farniente, rencontres et … amour. Cinq jours, cinq hommes, cinq femmes, tous prêts à prendre leur destin en main et à changer leur vie en trouvant l’amour".

Une bonne idée ! J’avais dû trop picoler le soir où j’ai réservé, sur le net, ce voyage au fin fond de l’enfer grec. Nan, j’exagère pas, les croisières pour célibataires, j’en suis maintenant intimement persuadée : c’est l’enfer sur terre. Du moins ça va l’être, d’ici quelques instants...

endirectduparadis.jpg

Mon avis. J'ai décidé de lire cette nouvelle d'Anaïs Valente dans le cadre du challenge "Un genre par mois" (en juillet : romance ou chick lit ou érotique).

Même si l'on comprend très vite ce que Chloé va vivre, j'ai passé un bon moment en sa compagnie et j'ai souvent (sou)ri à la lecture de passages très savoureux.

 

"Elle est pas censée être banale pour laisser toutes leurs chances aux candidates, l'organisatrice ?"

 

"Je tourne la tête et découvre qu'un individu a osé venir troubler MON délire perso et poser son postérieur sur MES transats à moi. Le culot monstre. Je me pétrifie et lui lance un regard noir (le genre de regard qui signifie clairement "ça, c'est mon espace, là-bas c'est ton espace, je n'envahis pas ton espace, tu n'envahis pas mon espace", à la manière de Patrick Swayze dans Dirty Dancing, version agressive) [...]

Ne me dites pas que vous faites partie de cette bande de célibataires venus pour trouver l'amour, tout de même?

Je me sens rougir jusqu'à la pointe sud du lobe d'oreille, et je balbutie un presqu'inintelligible "ben si".

Il part alors dans un éclat de rire qui n'en finit pas de ne pas finir."

 

"Second jacuzzi. Second méga cocktail. Pierre me raconte sa vie et veut tout connaître de la mienne. Sa culture n'a d'égale que son intelligence, et je prends un plaisir certain à faire mieux sa connaissance, même si, physiquement, il m'attire autant qu'une croquette pour chien peut plaire à un chat."

 

Le seul (petit) bémol : le texte est court, j'aurais très volontiers prolongé cette charmante escapade.

un-genre-par-mois-juillet.png

12:21 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire