27/06/2014

L'Enchanteresse, Anna Khazan

Présentation. Le cœur de Niviene, une jeune prêtresse, chavire à la vue de Méliador, un beau barde blond, qui reste, hélas, insensible à ses charmes. Souffrant atrocement de l’indifférence de son élu, Niviene se décide alors à solliciter l’aide de Merlin l’Enchanteur. Elle lui raconte son histoire et le conjure de lui apprendre le charme qui permet de retenir un homme. Merlin n’est pas du genre à prendre des disciples et à partager sa science avec quiconque, mais là, l’Enchanteur aux yeux de diable accepte. Ceci dans un seul but : conquérir le cœur de Niviene. Il se peut bien qu’au début il le fait par défi, mais le temps passant, le vieux sorcier se prend à son propre jeu… il tombe amoureux de la femme ! Son être noirâtre s’enflamme comme une braise. Parviendra-t-il à la retenir ? Quant à Niviene, réalisera-t-elle son rêve ? Puis enfin, quel est ce charme qui permet de rendre l’Autre amoureux et de le retenir ?

enchanteresse.jpg

Mon avis. Quelle belle écriture pour raconter cette histoire d'un autre temps ; des mots qui façonnent poétiquement une certaine légende relative à Merlin, cet enfant du diable...

Le livre propose deux histoires en alternance : celle des Enchanteresses, gardiennes attitrées d'un trésor  logé au fond d'un lac ; et celle de Niviene, amoureuse d'un barde et prête à tout pour le conquérir, y compris à faire appel au mystérieux Merlin, alors que les relations entre les druides et les prêtresses risquent de prendre un (dé)tour nouveau...

J'ai passé un bon moment en leur compagnie même si, je l'avoue (!), je n'avais pas saisi d'emblée le lien entre les deux récits.

  "À la tombée de la nuit, une pleine lune jaune s'arrondit dans le ciel et les Enchanteresses allumèrent les torches plantées dans la terre humide. Le lac vibrait de sa vie nocturne... Les poissons sautaient hors de l'eau ; les notonectes remontaient à la surface afin d'y prendre une goulée d'air ; les écrevisses ressortaient des pierres moussues en rampant, pinces en avant, en recherche de nourriture. Au loin, on entendait le bruissement de la forêt, ponctué par le chant lamentatif d'un rossignol. L'une des Enchanteresses, Mikela, quitta brusquement le cercle et s'approcha d'Anna, installée à l'écart."

  "Le bosquet sacré où Niviene entraîna Méliador avait une sombre réputation. Ses entrailles étaient dissimulées du monde par un couvert de feuillage et de rameaux entrelacés. Autrefois, les druides y effectuaient des sacrifices humains. Les gouttes de sang ayant éclaboussé jadis le sous-bois avaient donné des petites fleurs rouges. On y ressentait une présence inquiétante, un danger palpable, comme si les les êtres qui y avaient péri projetaient de prendre leur revanche sur les vivants. On se gardait d'ailleurs religieusement d'y pénétrer à midi, ainsi qu'entre le crépuscule et l'aube, de peur que les Dieux n'y soient pas présents à ces heures-là."

Merci à l'auteure de m'avoir permis de découvrir ce texte qui devrait ravir ceux qui se laissent volontiers emporter par cet univers enchanteur...

21:25 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Voici un tres bon resume de l'enchanteresse qui donne, au lecteur, l'envie de continuer la decouverte de ce merveilleux roman et de s'y plonger pour devorer le reste.

Écrit par : Mylene carmi | 29/06/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire