03/04/2014

Bloc de haine, Bruno Lonchampt

Présentation. Marseille, de nos jours.
Incarcéré pour homicide, Alex s’acharne sur les haltères dans l’espoir d’expulser sa haine. Une haine qui le poursuit depuis des années, le consume et le torture. Car c’est bien la haine - et le racisme - qui l’ont attiré dans le gouffre.
Comment en sortir ?

bloc-haine.jpg

Mon avis. Voici un récit sans complaisance aucune, qui ne peut qu'interpeller, faire réfléchir, poser des questions et (essayer d') y répondre.

Le texte évoque des tranches de vie d'Alex, incarcéré à Marseille suite à un homicide. Il tente de survivre dans cet univers carcéral. Le lecteur l'accompagne, alors que, par divers flashbacks, le jeune homme se remémore des bribes de son existence: les circonstances qui l'ont mené à ce point de non-retour ; les événements - "anodins" (?) ou pas - qui expliquent (un peu) les choses mais ne les excusent en rien. 

  "Dix minutes plus tard, Alex regarde Abid agenouillé au pied des toilettes, à frotter la crasse avec un petit bout d'éponge et un vieux reste d'huile de coude. Il le regarde baisser les yeux, absorber sa honte, il le regarde penser tour à tour au suicide et au meurtre, il le regarde rapetisser, et il sourit. Il a le temps." [p. 19]

  "Alors il hurle. La gorge racle, les graves s'emballent et se fondent aux aigus rayés. Ces sons viennent de loin, très loin. Ils sont pourtant bien humains. Si Julie pouvait l'entendre, elle comprendrait sûrement. Tout est dedans." [p. 68]

 

À noter que le roman est renseigné pour des lecteurs à partir de 14 ans ; personnellement, je trouve que c'est un peu jeune car le propos est dur.

Ce texte est criant d'actualité et fait froid dans le dos ; le lecteur ne peut que s'interroger, attendant que ce bloc de haine s'effrite, se fissure. Un peu. Il l'espère, en tout cas. Et si ? Et si. Peut-être ? Peut-être. Pourquoi pas ? Pourquoi pas. À moins que...

20:55 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Je trouve aussi que 14 ans c'est peut-être un peu jeune car certaines scènes sont assez violentes.
Après, tout dépend de la maturité du lecteur ;-)
L'auteur a fait fort avec ce roman, parler du racisme n'est pas simple.

Écrit par : Marinette | 05/04/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire