03/04/2014

Geek Girl, Holly Smale

Présentation.

Harriet Manners sait que :

- le mot "momie" dérive d'un terme égyptien signifiant "bouillasse noire et gluante".
- la lune s'éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
- lors d'un éternuement, tous les organes s'arrêtent, le cœur compris.

Harriet Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu'on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu'elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c'est l'occasion de changer son image.

La geek saura-t-elle devenir chic ?

geek-girl.gif

Mon avis. Un très bon moment de lecture, rafraîchissant, drôle, pétillant...

Harriet est une adolescente maladroite et peu appréciée à l'école : elle s'est fait quelques ennemi(e)s car elle est taxée de "geek", intéressée (presque) uniquement par les études. Le livre commence alors qu'elle tente, tant que faire se peut, de se soustraire à une sortie "shopping" lors de laquelle elle a promis d'accompagner Nat, sa meilleure amie. Et la seule d'ailleurs...

Nat, quant à elle, est passionnée par la mode, au grand dam de Harriet que les vêtements, accessoires et autres fanfreluches laissent de marbre. Pourtant, cette fois, Harriet n'y coupera pas et c'est contrainte et forcée qu'elle accompagne sa copine dans cette "excursion" d'un jour, prémices à des aventures plus cocasses les unes que les autres, principalement en raison de la "maladresse - le mot est faible - innée" de la jeune fille.

Le récit évoque le monde artificiel de la mode à travers le regard de l'adolescente qui n'y adhère pas du tout ; il met aussi l'accent sur la différence, traitée, il est vrai, par le biais de l'humour, qu'il s'agisse du comportement hors-norme de Harriet ou celui de Toby, son fervent (collant) admirateur, ou encore celui de la grande prêtresse de la mode, Yuka. En outre, les soucis propres à l'adolescence y sont dépeints, toujours par le biais du (sou)rire.

Oh, les clichés sont bel et bien présents mais qu'importe, on savoure cette lecture - qui rappelle par certains côtés, les péripéties d'Aurélie Laflamme -  comme l'on déguste une tranche de pastèque (j'aime la pastèque !)...

Merci aux éditions Nathan pour ce partenariat.

Traduction : Valérie Le Plouhinec.

15:11 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (10) |

Commentaires

Moi aussi, j'ai adoré ;)

Écrit par : angeselphie | 03/04/2014

Répondre à ce commentaire

Hooo je connaissais pas ! Je me laisserais bien tenter !

Écrit par : Lauren | 03/04/2014

Répondre à ce commentaire

Laisse-toi tenter ;-)

Écrit par : paikanne | 17/04/2014

Oh ça a l'air bien chouette et pas prise de tête, il m'avait déjà fait de l'oeil sur la page facebook des éditions Nathan celui-là. x)

Écrit par : prettyrosemary | 03/04/2014

Répondre à ce commentaire

:-)

Écrit par : paikanne | 17/04/2014

Un premier tome qui m'a énormément plu :D

Écrit par : Marinette | 05/04/2014

Répondre à ce commentaire

:-)

Écrit par : paikanne | 17/04/2014

Drôle et pétillant, tu me donnes super envie (puis j'adore aussi la pastèque :D)
Des bisous

Écrit par : Cajou | 17/04/2014

Répondre à ce commentaire

Bonne lecture :-)

Écrit par : paikanne | 17/04/2014

Écrire un commentaire