12/02/2014

L'ogre au pull vert moutarde, Marion Brunet et Till Charlier

Présentation. Abdou et Yoan vivent dans un foyer pour enfants.
Oui, ces enfants dont personne ne veut... ceux qui n'ont "pas d'avenir", comme le répète l'horrible Directeur du foyer. Heureusement, les deux copains ont de la ressources ; et quand ils découvrent que le nouveau veilleur de nuit, ce bonhomme énorme, très très costaud et très très laid, est un OGRE, ils ripostent. Pas question de se laisser croquer comme des cookies !
Et puis, au fait : qui sait si cet ogre n'a pas quelques points communs avec eux ?
ogre-pull-vert-moutarde.jpg
 
Mon avis. J'ai saisi l'opportunité de découvrir cette nouvelle collection, Pépix, qui sera lancée en mars par les éditions Sarbacane et je ne le regrette pas.
 
Il y est question d'un ogre (oui !)... au pull vert moutarde (hé oui !) mais pas seulement.
 
Le lecteur se retrouve au cœur d'un foyer pour enfants, ceux que la vie n'a pas gâtés ou a carrément malmenés. Focus sur Abdou et Yoan qui font la connaissance du nouveau veilleur de nuit, un veilleur de nuit au gabarit particulier et à la mine patibulaire.
 
Un récit bourré d'humour malgré le sujet : les deux loustics ont déjà l'habitude de devoir faire face à l'adversité et dédramatisent les choses grâce au (sou)rire. C'est ainsi que les échanges savoureux sont rythmés par des "bonus" :
 
BONUS N° 1
 
MARCHER SUR DES ŒUFS (QUELQUES CONSEILS DE TRADUCTION FRANÇAIS COMPLIQUÉ-FRANÇAIS NORMAL - PAR ABDOU)
 
Tu as remarqué que les adultes adorent utiliser des mots embrouillés pour expliquer des choses simples ?  Ou plutôt pour déguiser des vérités désagréables en discours acceptable ? Eh bien, ça peut être utile de savoir traduire ces phrases-là… Au moins, tu sauras à quelle sauce tu vas être mangé. [...]
 
Si les éducs disent, à propos de ton copain Max :
 
"Vu la conjoncture familiale, un retour en famille semble momentanément compromis."
 
Il faut entendre : "Tu vas rester au foyer jusqu'à ta majorité parce que ta famille est vraiment naze."
 
Et là : Attention ! Il faut rester prudent car parfois, quand tu fais une traduction, la personne concernée n'est pas du tout contente de ce que tu lui rapportes - même si tu n'es que le messager - alors, adoucis l'annonce.
 
Dis plutôt : "Max, ça va être un peu plus long que prévu pour rentrer chez toi..." [p. 14 - 15]
 
 
BONUS N° 2
 
DONNER SA LANGUE AU CHAT (LE JEU DU PIRE PRATIQUÉ ACTIVEMENT PAR ABDOU ET YOANN)
 
La règle est simple, tu es forcé de choisir entre deux trucs pas cool. Plus les trucs sont ignobles, meilleur c'est. Quelques exemples : [...]
 
"Tu préfères te faire coincer par la bande d'Akim ou te casser le poignet en tombant de vélo ?
(À celle-ci, Yoann m'a très justement répondu : "Tant qu'à avoir le poignet pété de toute façon, je choisis le vélo) [p. 25 - 26]
 
 
Les gamins auront fort à faire s'ils veulent éviter d'être dévorés : il s'agira de parlementer avec l'ogre ; l'occasion de mettre l'accent sur ce que peut être la différence.
 
 
Illustrations : Till Charlier.
 
Merci aux Éditions Sarbacane pour ce partenariat qui me permet d'inscrire une 6e lecture dans le cadre du challenge "Lire sous la contrainte" (GN + GN).
 
lirecontrainte.jpg

20:05 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Une 5e lecture? J'en ai passé une alors!!!
Passe une bonne semaine.

Écrit par : Philippe D | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire