11/02/2014

Les Héritiers de Camelot, Sam Christer

Présentation. Par une nuit d’été, dans un château perdu au milieu des collines galloises, un vieil homme est arraché de son sommeil par un rêve prémonitoire. Une ancienne prophétie est sur le point de lui être révélée.

Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un antiquaire américain se vide de son sang sur le sol de sa boutique après avoir été poignardé.

À San Francisco, Mitzi Fallon commence son nouveau job d’agent du FBI au Service des crimes historiques, religieux et inexpliqués. Lorsqu’on découvre qu’une précieuse relique celte a été dérobée à l’antiquaire assassiné, Mitzi se retrouve impliquée malgré elle dans un mystère qui va la mener en Grande-Bretagne, sur les traces d’un homme jadis relégué au rang de mythe : le roi Arthur.

heritiers-camelot.jpg

Mon avis. Un bon moment de lecture, à la hauteur de la superbe couverture.

Le roman alterne les lieux se recoupant dans une enquête au centre de laquelle gravite le roi Arthur ; le lecteur est ainsi envoyé sur les traces de ce célèbre chevalier, tantôt dans la campagne anglaise, tantôt aux États-Unis.

Deux personnages majeurs se retrouvent au centre de cette intrigue : Mitzi Fallon, agent expérimenté du FBI ; elle vient d'être mutée à San Francisco ; elle doit essayer de s'y forger une place au Service des crimes historiques, religieux et inexpliqués.

Parallèlement, elle tâche de trouver un modus vivendi qui puisse, tant que faire se peut, trouver grâce aux yeux des ses jumelles adolescentes, Amber et Jade, pas toujours faciles à vivre (des ados !). Les choses se corsent encore davantage lorsqu'elle est envoyée en Grande-Bretagne, là où semblent converger les pistes relatives au meurtre d'un antiquaire américain.

La confrontation entre Fallon et Paddy Fitzgerald alias "Irish" m'a beaucoup plu même si cet être à la dérive qu'elle est amenée à rencontrer a un air de déjà-vu.

Côté gallois, c'est le richissime sir Owain Gwyn, au sommet d'un groupe de chevaliers "blancs" (les guillemets ont leur importance) aux allures de secte médiévale, qui mène le jeu et entame un chassé-croisé avec Fallon, bien décidée à ne pas s'en laisser conter (!), quoi qu'il puisse advenir.

Voici une enquête rondement menée que devraient apprécier les férus de mystère à la sauce arthurienne.

Je découvre l'auteur grâce à ce partenariat pour lequel je remercie Gilles Paris ; coïncidence ou pas : jusqu'à présent, j'ai toujours aimé les récits des Éditions MA. 

 

Voici une 4e lecture pour cette 13e session du challenge "Lire sous la contrainte" (GN + GN).

lirecontrainte.jpg

12:37 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

J'avais passé celui-ci...

Écrit par : Philippe D | 17/02/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire