28/12/2013

L'homme idéal (en mieux), Angéla Morelli

Présentation. Un joyeux bordel. Voilà à quoi ressemble la vie d’Émilie, 35 ans, mère célibataire, qui se retrouve à devoir squatter chez sa meilleure amie en attendant des jours plus favorables. Oui, mais voilà : si elle n’avait pas emménagé chez Clara, jamais elle ne serait retombée sur Samuel Winterfeld, un homme qu’elle a perdu de vue depuis longtemps, et qui allie deux qualités fondamentales : être le sosie de Bradley Cooper, et avoir très envie de la revoir ! Sauf que, évidemment, c’est à peu près au même moment que son ex, le père de sa fille, décide de retenter sa chance avec elle. De quoi la mettre définitivement sens dessus dessous !

homme-ideal.jpg

Mon avis. Voici le genre de récit que je ne lis jamais. Ou presque. Pour vous dire à quel point ma cause est désespérée dans le domaine : je n'ai même jamais vu en une fois Love Actually (je sais, je sais...). Oh, je peux en recoller le puzzle à partir des bribes visionnées à de multiples reprises, mais regarder le film sans vaquer à d'autres occupations, cela ne m'est jamais arrivé.

Alors donc, en cette période de fêtes propice à "beaucoup de choses", j'ai d'abord eu mon attention (fortement) attirée par le billet de Stephie. Et puis celui de Leiloona. S'ajoute la superbe couverture. Cerise sur le gâteau : le prix doux. Bien sûr, cela impliquait la lecture sur PC puisque je n'ai pas (encore) - même si j'ai ouï dire que le Père de l'An neuf risquait de remédier à la chose - de liseuse. Après avoir pesé - ou plus exactement fait semblant de peser - le pour et le contre, je me suis lancée, espérant passer un moment à la hauteur de mes espérances.

Et je me suis ré-ga-lé-e.

Il faut dire que la pétillante Émilie est "prof de Lettres" et que les anecdotes évoquées "me parlent". Purement au hasard, "Quand arriva le soir, Émilie avait [...] passé une heure à repousser l'ouverture d'un paquet de copies", alors là, c'est curieux comme je m'y reconnais - et avec l'âge, il semblerait que les minutes prennent un malin plaisir à s'allonger -.

L'humour le dispute à l'amour... ou inversement : les situations cocasses s'enchaînent, relatives à Émilie elle-même - dont les cheveux la font ressembler "à une Méduse sous acide" -, qui carbure au café tout en tentant de ne pas se laisser ensevelir sous les copies, en se ménageant du temps pour sa fille et ses amies - des poèmes elles aussi -, et  en se préservant de son ex.

  "- Désolée, les filles, j'ai été retenue à la bib' par une urgence.

   - Ne le prends pas mal, Maria, mais c'est quoi, une urgence à la bibliothèque ? Une rupture de stock en marque-pages ?" [p. 91]


  "- La photocopieuse est encore en panne ?

   Michel, l'un des délégués syndicaux, entra en fulminant dans la petite pièce.

   - Je vais de ce pas chez le proviseur. On veut nous empêcher de travailler dans des conditions décentes. C'est proprement inadmissible ! (Il finit par remarquer Émilie, qui n'avait pas bougé.) Émilie ? Qu'est-ce que tu fais ?

   - J'essaie de la réparer par la force de ma pensée, répondit la jeune femme sans bouger.

   Michel la considéra, perplexe, puis regarda Gisèle, qui se contenta de hausser les épaules, et s'approcha d'Émilie.

   Il mit sur son épaule une main paternelle.

   - Tu ne serais pas un peu surmenée, toi ?

  - Non, pourquoi ? demanda Émilie en se redressant enfin, la marque des boutons de la photocopieuse sur le front. J'aime juste les challenges." [p. 118]


Et sans que rien ne le laisse présager, débarque dans sa vie (dés)organisée le sosie de Bradley Cooper qui paraît cumuler bon nombre de qualités. Vigoureux, Samuel. Vraiment. Chaleureux aussi...

  "Louise retrouva la première l'usage de la parole.

  - Tu as accepté de boire un verre avec un inconnu qui t'a draguée ? Toi ?

  - Ben oui, qu'est-ce qu'il y a de si étrange à ça ?

  - En sachant que tu as refusé les invitations d'une dizaine de mecs ma foi tout à fait potables ces derniers mois ? Tu as raison, rien. Je veux tout savoir. Nom, prénom, parfum, pointure, taille, bogossitude sur une échelle entre 1 et Hugh Jackman, débita-t-elle sans respirer." [p. 34]


  Émilie ne sut pas combien de temps dura ce baiser, mais quand il finit par reculer, elle ne savait plus comment elle s'appelait, quelle était sa couleur préférée, ni le sujet de sa thèse. Elle savait juste qu'elle avait perdu l'usage de ses genoux et de son cerveau, mais ce n'était pas bien grave, puisqu'elle était fermement pressée contre le corps musclé de Samuel et que, de toute façon, elle n'envisageait pas de faire appel à ses neurones dans les heures à venir." [p. 119]


Une écriture savoureuse pour une lecture très agréable...

16:08 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (14) |

Commentaires

un de mes prochaines lectures !

Écrit par : Lystig | 28/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bonne lecture :-)

Écrit par : paikanne | 28/12/2013

Héhé, un billet bien tentant ..... pourquoi pas vu le prix ..... et moi, j'ai reçu une liseuse du Père Noël ..... :-)

Oups ...."Love Actually".......jamais vu ..... et pour avoir lu des messages sur "ton mur", je me dis qu'il va falloir y remédier très vite .....:)))

Écrit par : Jacqueline | 28/12/2013

Répondre à ce commentaire

Alors n'hésite pas, Jacqueline :-)

Écrit par : paikanne | 28/12/2013

Après une présentation aussi "incitative" (type de texte différent de argumenté et de T.P.A /pour agir !), je ne peux qu'essayer d'ajouter ce livre à ma PAL.
Merci Paikanne...
Ouille ! Le dieu des activités (euh ! corvées) ménagères et celui des mâles estomacs affamés me maudissent pour fréquentation de dévoreuse de livres tentatrice...

Écrit par : Nicole | 28/12/2013

Répondre à ce commentaire

"Tentatrice/tentateur" est un adjectif en l'occurrence ici tout à fait approprié ;-)

Écrit par : paikanne | 28/12/2013

Je suis trop contente que tu aies aimé !!

Écrit par : Stephie | 28/12/2013

Répondre à ce commentaire

Et moi, contente de m'être lancée ;-)

Écrit par : paikanne | 28/12/2013

Merci beaucoup pour ce billet ! J'admire ton courage pour lire sur PC !

Écrit par : Angéla Morelli | 29/12/2013

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas trop difficile quand le récit est divertissant :-)

Écrit par : paikanne | 29/12/2013

Voilà qui donnerait envie en effet! Bon dimanche!

Écrit par : eimelle | 29/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bon dimanche également :-)

Écrit par : paikanne | 29/12/2013

Un bien agréable moment de lecture .... un roman "à l'eau de rose" convenant parfaitement à cette période de Noël ....avec un plus, l'humour .... j'ai souri très souvent et même ri .....

J'ai vu que son roman "Sous le gui" était téléchargeable gratuitement ... Chouette .... :-)

Écrit par : Jacqueline | 30/12/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup (sou)ri aussi :-)

Écrit par : paikanne | 30/12/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire