27/10/2013

L'esprit de Diderot, Collectif

Présentation.

" Mais, lui dit M. Clément [son professeur], que voulez-vous donc être ?
- Ma foi, rien, mais rien du tout. J'aime l'étude ; je suis fort heureux, fort content, je ne demande pas autre chose."

Qui est donc cet homme de rien ? C'est Denis Diderot dévoilé par sa propre fille, en préambule de ce fascinant recueil composé en 1859 par Charles Joliet, jamais réédité depuis.

Élève rebelle chez les Jésuites, jeune séducteur, père de famille et athée convaincu : un récit familial riche en anecdotes. On y découvre les différents métiers et rencontres qui ont jalonné le parcours de l'un des plus grands penseurs du XVIIIe et aboutissant à la folle création de l'Encyclopédie.

Puis, ses maximes nous donnent à réfléchir sur des thèmes aussi universels que la société, la religion, la morale, la famille ou les sentiments.

Ce portrait tout en nuances serait incomplet sans les regards portés par les gens de lettres du XVIIIe et du XIXe siècles. Leurs correspondances révèlent les défauts et les vertus de cet humaniste et la façon dont il a été jugé par Rousseau, Sainte-Beuve, Grimm...

Diderot, un esprit rebelle et cosmopolite, encore parfaitement au cœur des questionnements modernes.

esprit-diderot.gifMon avis. J'ai postulé pour ce titre lors de Masse critique, sur Babelio : l'envie de découvrir plus avant ce concepteur de l'Encyclopédie, tout en enrichissant mes cours.

En fait, plutôt que les maximes elles-mêmes, j'ai surtout apprécié les première et troisième parties.

L'histoire de Diderot par Mme de Vandeul, sa fille, trace le portrait d'un être foncièrement désireux d'apprendre, constamment, en toutes circonstances ; désireux aussi de demeurer toujours fidèle à ses idées.

La troisième partie, Ce qu'on a dit de Diderot, apporte, elle aussi, un éclairage sur le philosophe.

  "Il difficile à Diderot de faire un plus utile, un plus digne et mémorable emploi de sa faculté puissante qu'en la vouant à l'Encyclopédie. Il servit et précipita par cette œuvre civilisatrice la révolution qu'il avait signalée dans les sciences." Sainte-Beuve [p. 177]

tous les livres sur Babelio.com

12:57 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire