26/09/2013

Oxygène ou les chemins de Mortmandie, André-Marcel Adamek

Présentation. La prison de Mortmandie compte huit cents détenus de sexe mâle, condamnés à des peines variant entre cinq et cent ans. Une seule visite annuelle y est autorisée…
À l’aube de chaque été, Martheline, Dieudonné et tant d’autres des collines se mettent en route. C’est une manière de pèlerinage. Ils sortent de leur haute tanière de rocaille et déambulent par les chemins de poudre et de goudron, avec leurs gros souliers à clous, leurs paquets magiques et l’éclat déconcertant de leur regard de pierre.
Parfois, ils exagèrent…

oxygene.jpg

Mon avis. Voici une collection que je viens tout juste de découvrir : Plumes du Coq aux Éditions Weyrich.

D'Adamek, je n'avais lu jusqu'à présent que La grande nuit dont je garde un excellent souvenir.

Ce (court) récit offre au lecteur de cheminer en compagnie de Dieudonné, Flavien, Chamarit et Martheline sur la route menant à la prison de Mortmandie ; ils doivent y arriver en temps et en heure afin de ne pas manquer la journée de visite annuelle, la seule autorisée.

Au fil des pas, chacun dévoile, par touches infimes, une part de ce qu'il est et l'a amené là alors qu'une rencontre imprévue et les "confrontations évitées" leur donneront l'occasion de réfléchir sur la notion d'enfermement. Légitime ou pas.

Un texte qui n'a pas été sans me rappeler l'atmosphère rencontrée chez Marie Gevers.

Ce titre entre dans les challenges "littérature belge" et "haut en couleurs" (marron).

challenge litt. belge.gif

Challenge Couleurs.jpg

18:24 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire