20/08/2013

La Maîtresse de Rome, Kate Quinn

Présentation. Jeux du cirque, complots, banquets, orgies... Dans cette formidable saga antique, Kate Quinn fait revivre avec panache l'univers dépravé et sanglant de la Rome du Ier siècle.

Jeune esclave juive soumise aux caprices de l'arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s'emploie de son mieux à les séparer.

Cette dernière n'est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas à être remarquée de l'aristocratie romaine... et d'un dangereux admirateur : l'empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

maitresse-rome.jpg

Mon avis. C'est Cajou qui a dans un premier temps attiré mon attention sur ce livre qu'elle avait adoré ; j'avais décidé d'attendre sa sortie en poche avant de l'acheter et puis Stellabloggeuse a organisé un concours qui m'a permis de le gagner. Je me suis alors inscrite pour une LC, initiée par Kalea, sur Livraddict.

Je suis un tantinet moins enthousiaste que bon nombre de blogueurs à l'égard de ce livre même si je l'ai beaucoup aimé.

C'est une h(H)istoire dans laquelle je me suis plongée avec plaisir car j'apprécie les romans historiques, d'autant plus si les informations dont on dispose sur l'époque sont respectées, ce qui semble être effectivement le cas ici puisque l'auteure explique s'être abondamment inspirée, pour l'écriture, de Suetone avec La Vie des douze Césars.

Voici donc une mine de renseignements sur la Rome antique, distillés au fil de cette intrigue mêlant amour, passion, pouvoir et cruauté autour d'une pièce maîtresse : Théa, jeune esclave juive de l'abominable Lepida.

Les personnages prennent vie - chair - sous nos yeux, avec leurs qualités et leurs défauts, surtout leurs défauts d'ailleurs puisque les "méchants" rivalisent de férocité et de perversion : par exemple, Lepida est tellement détestable que l'on trépigne d'impatience, attendant qu'elle trébuche. Définitivement hors de nuire.

Ce n'est pas un coup de cœur car je ne me suis pas véritablement attachée à Théa malgré les souffrances qu'elle endure ; selon moi, quelques figures - entre autres parce que la galerie est étoffée, tant qualitativement que quantitativement - sortent du lot : Arius, bien sûr, qui n'a d'autre choix que tuer s'il veut (espérer) rester en vie ; Domitien dont il vaut mieux ne pas attirer la sadique attention ; Sabine, la fille de Marcus et Lepida, une enfant qui n'a jamais connu l'amour d'une "mère"...

Traduction : Catherine Barret.


Les avis de Kalea ; Madame-C-et-ses-bouquins ; Petitepom ;

Ce livre me permet d'à nouveau participer à la ronde 11 du Cercle de lecture ; la couverture entre dans le challenge "Haut en couleurs" avec la "couleur bonus" : OCRE.

cercledelecture.jpg

Challenge Couleurs.jpg

09:38 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (9) |

Commentaires

Contente qu'il t'ait plu dans l'ensemble ! Je pense que mon coup de coeur vient du fait que je n'avais jamais lu de roman prenant place à cette époque que j'adore

Écrit par : Cajou | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

J'aime bien aussi cette époque ; je garde un très bon souvenir de Salammbô mais ne l'ai pas relu...

Écrit par : paikanne | 21/08/2013

Merci de ta participation, et que le livre t'ait plu.

Écrit par : Kalea | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Merci à toi :-)

Écrit par : paikanne | 21/08/2013

Ah je vois que je ne suis pas la seule à ne pas e^tre si enthousiaste que la plupart de la blogosphère.
Et j'ai oublié de citer Sabine alors qu'en effet, elle est beaucoup plus attachante et surprenante que d'autres personnages.
Plaisant mais pas impérissable au final.

Écrit par : Mypianocanta | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Un bon moment pour moi quand même :-)

Écrit par : paikanne | 21/08/2013

C'est vrai qu'il est rare de lire un avis mitigé sur ce roman ! Personnellement, malgré un début prometteur et captivant, j'avais été déçue par la 2è partie que j'avais trouvée truffée d'invraisemblances (par rapport à certaines réactions de l'empereur qui collaient mal avec sa psychologie perverse !)... Et comme toi, ce n'est pas l'héroïne qui m'avait le plus touchée !

Écrit par : Parthenia | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Moi, j'ai adoré ..... me replonger dans cette période romaine et suivre les drames, amours, péripéties vécus par les différents personnages .....J'ai été séduite par Arius et par Marcus, j'ai aimé Sabine et Théa, j'ai haï Lepida avec délectation ...et mon coeur s'est particulièrement serré pour Julie/Justine ..... Petite fille, j'ai vu de nombreux "péplums" au cinéma et ce roman m'a ramené des années en arrière ...:-)

Écrit par : Jacqueline | 21/08/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi beaucoup aimé sans avoir été happée par cette histoire comme beaucoup. C'est très agréable à lire, Lepida est odieuse à souhait mais Thea est un personnage qui a du mal à exister face à la méchante. :) Je lirai volontiers la suite car j'ai beaucoup aimé Sabine et Vix.

Écrit par : Frankie | 27/08/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire