06/07/2013

Fraiture

Depuis 2005, je viens chaque année "en vacances revalidantes" à Fraiture durant deux ou trois semaines.

djz9iknc.gif

Cette fois, je m'étais "préparée psychologiquement" à rester trois semaines, d'une part parce que le médecin responsable me dit chaque fois que quinze jours, c'est trop court ; d'autre part parce que la dégradation est telle que je savais en avoir (un grand) besoin, même si, paradoxalement, j'ai encore plus de difficultés directement quand je rentre à la maison du fait que je me suis déplacée au centre en permanence en chaise ; après, ça va parfois mieux. Parfois.

La situation présente n'est pas brillante (du tout) et pour la première fois, j'ai craqué dans les bras d'une ergothérapeute lorsqu'elle est arrivée avec la chaise électrique (à mes yeux énoooorme alors que la largeur est quasi la même que ma manuelle) à "tester" durant le WE et que la conversation s'est engagée sur les aménagements plus "lourds" désormais indispensables à la maison. La conversation s'est muée en monologue puisque je ne pouvais répondre que par des pleurs à ses mots.

Pour le moment, cette chaise est une étape éventuelle supplémentaire dans "l'approfondissement du handicap" avant qu'elle ne devienne peut-être (sans doute, probablement) un nouvel espace de "liberté" [dixit un patient à côté de qui je "pédalais" - non, non, pas dans la choucroute, encore que - en "mécano" ; je précise qu'en ce qui me concerne, c'est le vélo électrique qui m'entraîne, ce qui m'a permis de "parcourir 3 kilomètres" - vous remarquerez que j'essaie de trouver un élément positif dans cette panade -].

Les choses se corsent puisque la chaleur a fait son apparition et j'ose dire que, purement égoïstement, j'espère qu'elle ne va pas s'éterniser sinon ce séjour risque d'être réduit à néant (déjà que...)

Petite précision à l'attention de "mon kiné" (fan inconditionnel du grand Jacques) qui passera peut-être sur ces pages : je suis allée voir les paroles de "Orly" de Jacques Brel.

Petite précision à l'égard de qui me lira : je ne suis pas encore prête à passer mon permis de "chaise électrique" mais l'apprentissage suit son petit bonhomme de chemin (!), lentement (vitesse "tortue rapide" - si, si, ça existe -) mais sûrement, à l'image de cette saloperie de maladie [qui m'a "élue" voici bientôt trente ans].

20:51 Écrit par paikanne dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

Je suis bien triste pour toi. Je suppose qu'il faut accepter les faits tels qu'ils sont et essayer de trouver du positif. Oui, je sais, facile à dire.
Bon dimanche quand même.

Écrit par : Philippe D | 06/07/2013

Répondre à ce commentaire

J'espère que ce séjour te sera bénéfique .....

Je croise les doigts pour que la chaleur actuelle ne dure pas .....

Écrit par : Jacqueline | 08/07/2013

Répondre à ce commentaire

Le temps est doux aujoud'hui, j'espère qu'il te procurera un petit mieux...

Écrit par : Nahe | 11/07/2013

Répondre à ce commentaire

... ... ...

Écrit par : VéroF | 16/07/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire