04/07/2013

Fun Life, Là où tout commence, Chloé Louveau

Présentation.  Serena, Taylor, Max et Flo sont quatre adolescents qui quittent leur Boston natal pour rejoindre Los Angeles, où leur rêve de devenir un groupe de musique professionnel devient réalité. Passer au statut d'idoles et quitter l'anonymat pour la célébrité ne sont pas chose facile : cela s'accompagne d'un lot de joies, certes, mais de déceptions également.

Les Fun Life, hissés au rang de phénomène, voient une nouvelle vie s'ouvrir devant eux. La gloire va bouleverser leurs habitudes, mais leur amitié saura-t-elle résister ?

couv49888020.jpg

Mon avis. Cela ne m'arrive pas souvent mais mon avis n'est (vraiment) pas positif par rapport à ce roman.

J'ai tiqué dès le départ à la lecture de la "préface" qui n'est pas une préface mais un prologue. Soit...

J'ai "continué à tiquer" à cause du nombre extrêmement important d'erreurs en tout genre (dès le prologue, d'ailleurs), qu'il s'agisse d'orthographe, de ponctuation ou de (pénibles) répétitions : emploi de l’expression "explosion/exploser de rire" presque à chaque page, à côté des "rigoler" qui fusent à tout bout de champ, bref, ils passent leur temps à "rire" - ce n'est pas mon cas - ; chaque fois que l’un des personnages parle des autres (les points de vue varient au fil des chapitres), systématiquement sont évoqués les vêtements portés (les "slims" sont présents en force) avec leur marque ; il en va de même pour les voitures employées.

Malheureusement, l'histoire en elle-même ne "rattrape" pas l'ensemble dans le sens où les événements s'enchaînent le plus souvent de manière tout à fait invraisemblable ; à cela s’ajoutent des incohérences flagrantes.

Quelques exemples : les jeunes gens vont accumuler les "coups de chance" comme faire la connaissance, dans un supermarché, des acteurs vedettes d’une série en vogue ; une des héroïnes, tout juste majeure, se lance dans l’adoption – réglée en quelques semaines -  d’un gamin de dix ans rencontré le jour même dans la rue ; les quelques faits malheureux sont eux aussi énormes et sont "digérés" avec une rapidité ahurissante ; l’action est censée se dérouler à Los Angeles, or dans le cadre de l’adoption mentionnée ci-dessus, il est question de la DDASS... Et tout est à l'avenant. D'ailleurs, si ce n'avait pas été un partenariat, j'aurais arrêté la lecture ; c'est dire...

Vous aurez donc compris que je n’ai pas du tout apprécié ce récit très "brouillon"... que je ne retiens donc (surtout) pas parmi les romans à proposer à mes élèves.

15:41 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (6) |

Commentaires

Oulà... Je crois que c'est le 1er billet aussi négatif que je lis de votre part! J'éviterai donc soigneusement ce roman si je le croise...

Écrit par : lauren | 04/07/2013

Répondre à ce commentaire

...

Écrit par : paikanne | 04/07/2013

Répondre à ce commentaire

Oh oh ...... après un tel billet ..... je fuis ... :-)

Écrit par : Jacqueline | 04/07/2013

Répondre à ce commentaire

Cela me paraît raisonnable...

Écrit par : paikanne | 05/07/2013

Je viens juste de lire le livre et je suis malheureusement d'accord avec vous sur tous les points... Un livre qui n'est pas à recommander!

Écrit par : La tête dans les livres | 28/08/2013

Répondre à ce commentaire

Comme s'il n'y avait pas eu de relecture :-(

Écrit par : paikanne | 28/08/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire